1 min de lecture Autisme

Hélène de Fougerolles sur l'autisme de sa fille : "J'étais persuadée d'en être la cause"

INVITÉE RTL - Dans un livre touchant et très personnel, Hélène de Fougerolles raconte sa dépression consécutive au diagnostic du trouble autistique de sa fille.

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
Hélène de Fougerolles sur l'autisme de sa fille : "j'étais persuadée d'en être la cause" Crédit Image : DAVID NIVIERE/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Gaétan Trillat

Comédienne solaire, Hélène de Fougerolles dévoile sa face sombre dans un livre intitulé T’inquiètes pas, maman, ça va aller : à l'intérieur, elle se confie sur l’autisme de sa fille et sur sa dépression pendant trois longues années.

Invitée de RTL Soir ce lundi 1er mars, l’actrice de 48 ans explique qu'elle a été “dans le déni” pendant longtemps après le diagnostic du trouble autistique de Shana, aujourd’hui âgée de 18 ans. “Pendant des années, ça a été mon secret, j’avais une double vie : celle à laquelle je voulais croire et celle que je vivais vraiment”, écrit Hélène de Fougerolles dans son livre. “J’étais persuadée d’en être la cause, je ne pouvais pas l’assumer”, ajoute-t-elle.

Sa dépression l’a conduit à avoir des pensées quasi-suicidaires : “Je regardais les couteaux, j’avais très envie (de les planter dans son ventre, ndlr)”, raconte-t-elle. "Je me couchais tous les soirs en priant pour ne pas me réveiller, mais je ne pouvais pas me suicider, je ne pouvais pas faire ça à ma fille". Hélène de Fougerolles en veut aussi beaucoup au corps médical. "Je m’en suis pris plein la tête. Les psychiatres sont censés aider mais ils ne l'ont pas fait. Mon émotivité m’a posé problème, j'ai l'impression qu’on me reprochait d’être trop sensible, de prendre les choses beaucoup trop à coeur".

Mais aujourd’hui, elle se dit apaisée : “J’ai changé mon regard, je lui en voulais d’être comme ça, j’avais honte, alors qu’aujourd’hui je la vois vraiment comme un cadeau”. De son côté, Shana “va super bien”, affirme-t-elle. “Elle a toujours été heureuse, elle ne voit pas où est le problème.” Elle conclut : “J’aimerais que les gens ferment le livre en se disant que j’ai de la chance d’avoir une fille comme ça.”

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Autisme Handicap Témoignage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants