1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Body positive : comment #douzefévrier, alias Julie Bourges, a appris à aimer ses cicatrices
2 min de lecture

Body positive : comment #douzefévrier, alias Julie Bourges, a appris à aimer ses cicatrices

En dévoilant ses cicatrices et son histoire sur les réseaux sociaux, Julie Bourges, alias #douzefévrier, change le regard de notre société sur les grands brûlés et les accidentés de la vie. Flavie Flament a voulu revenir sur son courageux et inspirant parcours dans son podcast d'été sur "Ces femmes qui ont dit 'non'".

Julie Bourges #12février
Julie Bourges #12février
Crédit : Julie Bourges
Ces femmes qui ont dit "Non" 5/7 : #12février alias Julie Bourges
00:10:31
Flavie Flament & Capucine Trollion & Laureline Chatriot

S'exposer au regard des autres n'est jamais chose facile. Dévoiler nos complexes, voir nos blessures après un accident peut relever de l'insurmontable. Mais pas pour Julie Bourges, plus connue sur les réseaux sociaux sous le pseudo #douzefévrier

Un pseudo qu'elle a choisi pour le jour qui a changé sa vie. Le 12 février 2013, lors du carnaval de son lycée, son costume en coton prend feu. Elle est brûlée au troisième degré sur 40% du corps et plongée dans un coma artificiel pendant trois mois et demi. À son réveil, Julie découvre ce corps meurtri par les flammes. Un corps qu'elle doit soigner, apprivoiser, accepter, des années après sa sortie d'hôpital. 

En 2015, Julie Bourges se lance sur les réseaux sociaux. Elle expose alors à toutes et à tous ses cicatrices et son corps de grande brûlée. Grâce au regard de milliers d'internautes qui la soutiennent et qui l'encouragent, elle se reconstruit et par son témoignage, aide à son tour des milliers de personnes : "Aujourd'hui, le chemin est tel que j'arrive presque à être reconnaissante de ce qui m'est arrivé parce que j'ai pu en faire quelque chose de vraiment super. Ça a donné du sens à ce qui m'est arrivé." Pour son podcast d'été consacré à "Ces femmes qui ont dit 'non'"Flavie Flament a décidé de revenir sur son parcours courageux et inspirant.

Démocratiser la différence et représenter ce qui n'est pas normalisé

Par le biais du #PhoenixArmy, la créatrice de contenu fédère toute une communauté, regroupant des grands brûlés comme elle, des personnes amputées ou tétraplégiques, mais aussi des femmes ayant de la cellulite et des vergetures. Que ce soit dans ses vidéos sur YouTube ou sur les réseaux sociaux, le message principal est l'acceptation et l'estime de soi.

À écouter aussi

"C'est un peu notre rôle en tant que créateurs de contenus ou des personnes qui ont simplement de la visibilité sur les réseaux, de rappeler que cette beauté là, cette beauté lisse, elle n'existe pas" souligne Julie Bourges.

Engagée contre les dictats de beauté, la vidéaste l'est aussi contre la précarité menstruelle. De son accident, Julie Bourges en a fait une véritable force et incarne, à travers ses différents combats, la femme d'aujourd'hui.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/