1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Clélia Lebreton, la grande brûlée qui aide les autres victimes à surmonter cette épreuve
3 min de lecture

Clélia Lebreton, la grande brûlée qui aide les autres victimes à surmonter cette épreuve

REPORTAGE - À 30 ans, la jeune femme revient de loin. Le 20 mars 2019, elle a été gravement blessée et brûlée après avoir été renversée par un camion.

Clelia Lebreton est l'auteure de "Brûlés".
Clelia Lebreton est l'auteure de "Brûlés".
Crédit : Patrick Isson / RTL
Hommage au combat de Clélia Lebreton, grande brûlée optimiste
04:48
Hommage au combat de Clélia Lebreton, grande brûlée optimiste
04:48
Patrick Isson - édité par Florine Boukhelifa

L'histoire de Clélia Lebreton est douloureuse, mais surtout pleine d'espoir. Cette jeune femme de 30 ans a été victime d'un drame de la route, grièvement blessée et brûlée après avoir été renversée par un camion. Après de longs mois passés à l'hôpital, Clélia a choisi de se servir de cette épreuve pour aider les autres, accompagner ceux qui doivent accomplir un difficile travail de reconstruction.

Deux ans après son accident, la jeune femme a désormais retrouvé toute son énergie et n'a plus aucune appréhension pour parler de ce fameux 20 mars 2019, jour où sa vie a basculé alors qu'elle circulait sur une piste cyclable de Montauban, dans le Tarn-et-Garonne. "Un camion benne chargé m'a coupé la route, il m'a coincé sous son essieu et m'a traîné sur plusieurs mètres", se souvient Clélia.

Victime de multiples fractures aux jambes et au bassin, et brûlée sur un quart de son corps, le pronostic vital de la jeune femme a été engagé. Opérée en urgence à l'hôpital Purpan, elle a ensuite été placée dans un coma artificiel pendant huit semaines au service des grands brûlés de l'hôpital Rangueil, à Toulouse.

"Si j'y crois, alors c'est possible"

Dès son réveil, elle manifeste une grande détermination pour participer à sa guérison avec, pour cette ancienne danseuse, un premier objectif : marcher de nouveau. "Tous les soirs, je me visualisais en train de marcher sur un chemin que j'aimais bien, à la montagne", raconte celle qui se disait "si j'y crois, alors c'est possible".

À lire aussi

Pour l'aider dans ce combat, le soutien de sa famille et des soignants a été capital, notamment dans les moments les plus délicats, où son moral était un peu défaillant. "Je me suis dit que je devais me ressaisir, ils ne pouvaient pas prendre les bonnes décisions pour moi en me voyant pleurnicher constamment", explique-t-elle.

"C'est une leçon de vie parce que l'on voit effectivement que nous ne sommes pas seuls dans le processus médical car on ne peut pas imposer toutes nos décisions au patient", ajoute Nicolas Reina, le chirurgien qui a opéré Clélia le jour de l'accident. Pour lui, cette rencontre avec la jeune femme a été "inspirante", autant pour les soignants que pour les malades.

Des photos de corps meurtris pour mieux s'accepter

Par la suite, Clélia a rédigé les textes d'un livre de photographies destiné à aider chaque accidenté à accepter son nouveau corps. Sobrement intitulé Brûlés, l'ouvrage a pu voir le jour grâce au travail du photographe Clément Marion. Résultat, grâce au travail artistique conjugué aux mots de la jeune femme, toutes ces brûlures semblent beaucoup moins douloureuses.
 
"On n'est pas tous pareil face à la souffrance, la différence. Il y en a qui mettent des années à se dévoiler, d'autres qui se mettent en jupe deux semaines plus tard, comme moi. Se retrouver sous l'objectif de Clément nous a permis d'en arriver là. Si ce n'est pas l'acceptation de son corps, c'est l'affirmation de son corps. Je pense qu'il s'agit de la première étape avant l'acceptation", explique Clélia.

Pour le professeur Reina, la sortie de ce livre est un beau message. "C'est très dans l'air du temps de montrer qu'il n'y a pas que des modèles uniques, des canons d'images. Il faut savoir aimer son corps même si on a eu des traumatismes", affirme-t-il. Selon lui, l'ouvrage permettra également d'éduquer la société car "il montre des personnes qui ont des différences mais qui font partie du groupe".

"Brûlés" compile des photographies de corps abîmés par des accidents, illustrées par des textes rédigés par la jeune femme
"Brûlés" compile des photographies de corps abîmés par des accidents, illustrées par des textes rédigés par la jeune femme
Crédit : Patrick Isson / RTL

Après son long parcours de soin, Clélia a quitté son travail de juriste et entamé une formation de psycho-traumatologie. Elle souhaite ainsi dédier sa vie aux patients, leur apporter ce soutien dont elle a bénéficié. "Prendre le temps et accepter qu'il y ait certains jours où on a accompli des choses importantes pour notre guérison, et d'autres où on en fait moins parce qu'on est fatigué" est d'ailleurs le premier conseil qu'elle transmettra. "Cela fait aussi partie du chemin, il faut beaucoup de courage et d'humilité pour vivre des choses difficiles", poursuit-elle.

"Je sais que je vais dans la bonne direction alors j'y vais confiante. Je vais tout faire pour avoir une belle vie et un impact positif sur celle des autres", affirme la jeune femme, véritable rayon de soleil, pétillante, généreuse et très optimiste. "Si Einstein a vraiment dit qu'il faillait donner autant que ce que l'on reçoit, alors j'ai du travail pour au moins toute ma vie" conclut-elle.

Deux ans après son accident, la jeune femme a retrouvé toute son énergie. Elle a quitté son poste de juriste pour devenir psycho-thérapeute et aider les autres victimes d'accidents.
Deux ans après son accident, la jeune femme a retrouvé toute son énergie. Elle a quitté son poste de juriste pour devenir psycho-thérapeute et aider les autres victimes d'accidents.
Crédit : Patrick Isson / RTL
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/