1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Qu'est-ce que l'acrostiche en poésie et comment écrire des messages cachés ?
2 min de lecture

Qu'est-ce que l'acrostiche en poésie et comment écrire des messages cachés ?

Muriel Gilbert révèle le charme discret de l’acrostiche, ce message secret qui se cache dans certains poèmes.

Un cahier de poésie (image d'illustration)
Un cahier de poésie (image d'illustration)
Crédit : Nicolas Messifet/ Unsplash
Poésie : et si on remettait l'acrostiche à la mode ?
03:14
Muriel Gilbert

C’est un "Bonbon" plaisir que je vous ai préparé pour ce matin. Aujourd’hui, pas de règle et pas de faute possible, juste un brin de poésie. Amis des mots, je vous propose de prendre un stylo. Je vais vous mettre un peu à contribution. On va parler acrostiches. Ça vous rappelle quelques vieux souvenirs du collège ? Vaguement ? Un acrostiche, c’est, selon la définition du Petit Robert, un poème "où les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical, composent un nom ou un mot-clé". 

Par exemple, si j’écris, en alexandrins s’il vous plaît : "Chaque week-end j’écoute RTL de bon matin  / À 8 heures moins 10, c’est absolument divin / Français, grammaire, pluriels, masculin, féminin / Et vive le Bonbon sur la langue, quel chouette festin !"

Oui, c’est un poème ! Et en plus, il m’a demandé pas mal de temps. Bon, OK, je suis nulle en poésie, mais l’essentiel, c’est l’acrostiche : vous l’avez ? Les initiales des vers ? Non ? Bon, vous l’aurez voulu, je répète, notez la première lettre de chaque vers : Chaque week-end j’écoute RTL de bon matin (C) / À 8 heures moins 10, c’est absolument divin (A) / Français, grammaire, pluriels, masculin, féminin (F) / Et vive le Bonbon sur la langue, quel chouette festin ! (E)

C.A.F.E : "café" ! Et voilà un acrostiche qui est une manière subtile et poétique de réclamer une petite boisson chaude. Non ?

À lire aussi

Allez, heureusement, il y a des gens plus doués que moi en poésie. D’ailleurs, c’est un merveilleux acrostiche que j’ai trouvé dans un livre de Jean-Loup Chiflet, cet incorrigible amoureux des mots, qui m’a donné envie de vous parler de ce sujet. Son livre s’intitule Oxymore mon amour !, et il vient d’être réédité aux Editions Retrouvées.

"Cette nuit"

 Vous allez voir qu’un acrostiche peut aussi être une façon de transmettre discrètement un message intime, comme dans celui qu’Alfred de Musset adresse à George Sand

C’est le moment de sortir vos stylos, amis des mots, pour noter non pas la première lettre, cette fois, mais le premier mot de chaque vers. Voici ce qu’écrit Alfred : "Quand je mets à vos pieds un éternel hommage / Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?  / Vous avez capturé les sentiments d'un cœur / Que pour vous adorer forma le Créateur. / Je vous chéris, amour, et ma plume en délire / Couche sur le papier ce que je n'ose dire. / Avec soin de mes vers lisez les premiers mots : / Vous saurez quel remède apporter à mes maux" Vous l’avez ? ça donne : "Quand voulez-vous que je couche avec vous ?"


À quoi George Sand a répondu simplement en deux vers : "Cette insigne faveur que votre cœur réclame / Nuit à ma renommée et répugne à mon âme." Bref, tout en faisant mine de répondre : "Quelle répugnante proposition !"… en fait, si on ne lit que le premier mot de chaque vers, on s’aperçoit qu’elle lui donne rendez-vous : "cette nuit" ! Joli non ? Et si on remettait les acrostiches à la mode ?

On parle acrostiches et autres plaisirs de la langue si vous le voulez, amis des mots charentais, demain dimanche, à 15 heures, à Barbezieux, où je remettrai les prix du concours d’écriture. J’en profiterai pour vous expliquer, lors d'une mini-conférence, pourquoi il ne faut pas avoir peur de l’orthographe. Entrée gratuite.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/