1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Pourquoi l’origine du signe V de la Victoire est une histoire belge ?
2 min de lecture

Pourquoi l’origine du signe V de la Victoire est une histoire belge ?

PODCAST - Dans une minute, vous saurez pourquoi l’origine du signe V de la Victoire est une histoire belge.

Bono en 2003 après avoir été Chevalier de la Légion d'Honneur
Bono en 2003 après avoir été Chevalier de la Légion d'Honneur
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
205. Pourquoi l'origine du signe V de la Victoire est une histoire belge ?
00:02:05
Florian Gazan

Ce signe V de la Victoire fait avec deux doigts de la main, l’index et le majeur, qui nous rappelle Jacques Chirac "crac crac mangez des pommes" et qui est devenu un émoticône sur votre téléphone, tout le monde croit qu’il a été créé et immortalisé par le 1er ministre britannique Winston Churchill pendant la Seconde Guerre mondiale, sauf que pas du tout.

En fait, il est bien né pendant le conflit en Angleterre, mais ce n’est pas Churchill qui en a eu l’idée. C’est l’ancien ministre belge Victor de Laveleye, exilé à Londres, comme Charles de Gaulle, qui en parle sur les ondes de la BBC où il est speaker. Il incite tous les Belges à graver ce V un peu partout dans le pays, histoire de montrer aux Allemands que le pays résiste toujours malgré l’occupation. Parce qu'en français, V est la première lettre de Victoire et en flamand, l’autre langue de la Belgique, celle du mot Vrijheid qui signifie Liberté.

Ce V apparaît donc un petit peu partout sur les murs, les panneaux, en Belgique, puis en Hollande puis dans le Nord de la France et bientôt toute l’Europe. Les plus téméraires des Résistants vont même jusqu’à le graver sur les voitures nazies, un V entouré qui fait référence au mot allemand Verboten qui signifie "interdit'. 

Et comme V est aussi la première lettre de Victory en anglais, en 1943, Winston Churchill l’adopte et est, lui, le premier à le faire avec ses doigts dès qu’il est photographié. Le V, retranscrit en morse, 3 sons brefs, 1 son long, finit par même par devenir l’indicatif de la fameuse Radio Londres, là où les Français parlaient aux Français. Et donc les Belges aussi aux Belges !

Abonnez-vous à ce podcast
À lire aussi

>> Ah Ouais ? Du lundi au vendredi, Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Des connaissances bien utiles ou totalement inutiles pour briller en société, des anecdotes absolument incroyables à partager, des histoires étonnantes à raconter. Et chaque fois, vous vous direz "Ah ouais ?". Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/