1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Louis XV : pourquoi son histoire avec la marquise de Pompadour a terni son règne
4 min de lecture

Louis XV : pourquoi son histoire avec la marquise de Pompadour a terni son règne

Femme très, voire trop influente, Madame de Pompadour n'a pas amélioré la côté de popularité du roi, qui était déjà basse lors de leur rencontre.

Entrez dans l'Histoire - Lorant Deutsch
Entrez dans l'Histoire - Lorant Deutsch
Crédit : crédit Emilie DE LA HOSSERAYE - M6
Louis XV, "après moi le déluge" ?
33:43
Lorànt Deutsch - Entrez dans l'histoire
Lorànt Deutsch - édité par Capucine Trollion

Dans cette nouvelle émission d'Entrez dans l'Histoire, partons à la découverte d’un souverain très connu, mais pourtant très difficile à cerner : Louis XV. 

Louis XV, avant tout, c’est quand même ce roi dont personne ne se souvient. ll faut dire qu'il n'a pas eu de bol : avant lui, il y a le Soleil, son arrière-grand-père, le grand Louis XIV et après lui, il y a Louis XVI, guillotiné pendant la Révolution. Pas simple de se démarquer entre ces deux-là ! De plus, Louis XV a eu un règne complexe et une popularité en dents de scie. Découvrez comment ce roi surnommé le Bien-Aimé au début de son règne est-il devenu le Mal-Aimé à la fin de sa vie.

Après 1748 et les nombreuses guerres , Louis XV est le roi le plus populaire d’Europe et il peut enfin rentrer à Versailles. Il est toujours marié à Marie Leszczynska, mais il ne dort plus avec elle depuis belle lurette. C’est donc le moment idéal pour toutes les ambitieuses de la Cour de séduire le roi. Et si les candidates sont plus nombreuses que dans un épisode du Bachelor, il y en a une qui tire son épingle du jeu : la mystérieuse madame d'Etiolles, alias Jeanne Poisson. Après une soirée où le roi la ramène en calèche chez elle, il l'invite à Versailles et l’élève au rang de marquise. Elle devient la Pompadour.

La marquise a (trop) d'influence sur le roi

Louis XV et sa nouvelle favorite vivent une véritable histoire d'amour. La Pompadour se met en quatre pour lui plaire et chasser les accès de mélancolie qu’il a depuis l’enfance. Elle monte des pièces de théâtre et organise des soupers comme s’ils formaient un couple de bourgeois qui recevaient leurs amis. Voyant que Jeanne Poisson lui est très dévouée, le roi lui fait confiance pour les affaires d'État, on la surnomme alors rapidement “la ministre en cotillon”. 

À lire aussi

Elle développe l’industrie de la porcelaine de Sèvres qui la remercie en créant une couleur en son honneur : le rose pompadour. Elle promeut les artistes et les intellectuels qu’elle aime comme Van Loo, peintre officiel du roi. C’est aussi elle qui encourage la publication des deux premiers Tomes de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. 

Et pour renforcer son pouvoir autour du roi, elle donne des charges à ses proches. Son frère devient Directeur général des bâtiments du roi. Bon à savoir : il n’y connaît rien en architecture. La marquise intervient aussi dans le domaine  politique. C’est elle qui commence les négociations du mariage entre le futur Louis XVI et Marie-Antoinette. C’est aussi par elle que l’ambitieux Choiseul devient le ministre de Louis XV et l’un des personnages les plus puissants du règne.

Le couple devient la risée de tous

Mais La Pompadour a tellement d’influence à la cour qu’elle se fait de nombreux ennemis. On se moque de ses origines bourgeoises et de son nom de jeune fille : Jeanne Poisson. Alors les pamphlétaires se mettent à écrire ce qu’on a appelé des "poissonnades". À la cour de Versailles, dans les contrées françaises et même jusqu’au Vatican, tout le monde s’agace de voir la France de Louis XV gouvernée par une femme : la fameuse Pompadour dont la cote de popularité est abyssale. 

La dégringolade avec la Guerre de Sept Ans

Arrive en 1756 la Guerre de Sept Ans qui se solde par la défaite de la France et du roi. Louis XV doit céder à la Grande-Bretagne ses colonies au Canada, ses terres à l’est du Mississippi et ses îles dans les Caraïbes, à part la Martinique, la Guadeloupe, Marie-Galante et Sainte-Lucie. La France garde quand même ses comptoirs en Inde mais avec interdiction de les fortifier et d’y laisser une armée. Pour finir, les Anglais occupent Belle-Île au large de Quiberon. C’est une humiliation absolue pour la France. Et en 1764, la Marquise de Pompadour décède de la tuberculose. Le deuil est d'autant plus terrible pour Louis XV qui essuie toujours les plâtres de la Guerre de Sept Ans. 

La Guerre de Sept Ans fait vraiment tâche dans notre Histoire et même pour son peuple, Louis XV devient définitivement le Mal-Aimé. Alors quitte à être détesté, le roi va consacrer ses derniers jours à son plaisir en choisissant une nouvelle favorite : Jeanne du Barry. Alors si à la cour, on n’aimait pas la Pompadour parce que c’était une bourgeoise, là on a carrément affaire à une courtisane.

En 1774, le roi contracte la variole. Il ne veut pas renouveler les confessions publiques qu’on l’a obligé à faire à Metz trente ans plus tôt où il avait reconnu ses adultères. Il congédie donc Jeanne du Barry sur ces mots : "À présent, je me dois à Dieu et à mon Peuple". Louis XV meurt quelques jours plus tard à 64 ans. Il est désormais tellement détesté qu’on ne donne que trois messes en son honneur à Paris.

L'invitée d'"Entrez dans l'Histoire"

L'historienne Joëlle Chevé dans "Entrez dans l'Histoire" consacré à Louis XV
L'historienne Joëlle Chevé dans "Entrez dans l'Histoire" consacré à Louis XV
Crédit : RTL

- Joëlle Chevé, historienne, spécialiste de l'histoire des femmes et de la société d'Ancien Régime.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/