1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Espace : Félicette, la chatte pionnière de la conquête spatiale
2 min de lecture

Espace : Félicette, la chatte pionnière de la conquête spatiale

Félicette décolle le 18 octobre 1963 à bord de la fusée Véronique, bardée d’électrodes pour étudier ses réactions.

Félicette avant son décollage en 1963
Félicette avant son décollage en 1963
Crédit : Capture d'écran Ina.fr / YouTube
Espace : Félicette, la chatte pionnière de la conquête spatiale
04:12
Florian Gazan

Tous les week-ends, Florian Gazan rend hommage aux pionniers, ceux qui furent à jamais les premiers.

Ce matin, je vous emmène dans l’espace où se trouve actuellement notre Thomas Pesquet national. Mais ce n’est pas lui le premier tricolore à être parti dans l’espace représenter nos couleurs. Le premier Français dans l’espace, déjà c’est une première et en plus ce n’est pas une femme ! Je vous explique. 

On est en 1963, c’est la course à la conquête spatiale et elle passe alors par des animaux. Les Russes ont envoyé la chienne Laïka en orbite, les Américains ont fait de même avec le chimpanzé Ham. Pas de temps à perdre, nous aussi on décide de s’y mettre. Mais pour marquer le coup, on veut envoyer une bestiole différente. Le coq, forcément ça fait français, mais on décide plutôt de partir sur un chat. On connait bien son cerveau et ça tombe bien c’est qu’on compte étudier. Coup de bol, les Brésiliens voulaient faire pareil 4 ans plus tôt mais le vol avait été annulé.

On commence donc à entraîner 14 chats pendant plusieurs semaines, on les familiarise notamment avec les sons qu’ils entendront dans la fusée, on les fait tourner dans une centrifugeuse comme les astronautes aujourd’hui. Au final, c’est une chatte noire et blanche, celle restée la plus calme pendant les essais, qui est choisie : elle est baptisée Félicette, en clin d’œil à Félix le Chat. On l’appelait C341, un patronyme impersonnel pour éviter que les membres du laboratoire ne s’attachent trop à eux. 

Félicette décolle le 18 octobre 1963

À lire aussi

On était sûr que les matous iraient dans l’espace mais pas forcément qu’ils en reviendraient. Ce fut le cas de Félicette qui décolle le 18 octobre 63 à bord de la fusée Véronique, bardée d’électrodes pour étudier ses réactions. Le vol dure 15 minutes, Félicette parcourt 160 km dans l’espace avant que sa capsule n’atterrisse comme une fleur dans le Sahara. Félicette est toujours en vie, pas un poil stressée comme en atteste cette réaction à l’époque… c’est la vraie Félicette !

De retour à Paris, elle a son heure de gloire qui ne va pas durer. Trois mois plus tard, elle est euthanasiée pour récupérer les électrodes implantés dans son cerveau et les étudier. Sacrifiée sur l’autel de la science mais qui lui a rendu hommage : depuis le 18 décembre 2019, Félicette a une statue de bronze à l’International Space University de Strasbourg. À côté de celle de Youri Gagarine. La moindre des choses pour celle qui fut donc à jamais le premier Français dans l’espace.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/