1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Écrit-on "elle s'est rendu compte"... ou "renduE compte" ?
2 min de lecture

Écrit-on "elle s'est rendu compte"... ou "renduE compte" ?

Encore un de ces diables de participes passés ! Doit-on ou non accorder "rendu" dans "rendu compte" ? Les explications de la correctrice de RTL…

Image d'illustration
Image d'illustration
Crédit : yannick-pulver/unsplash
Elle s'est rendu compte... ou renduE compte ?
00:03:29
Elle s'est rendu compte... ou renduE compte ?
00:03:29
Muriel Gilbert

Marjorie m’a interpellée sur Twitter : elle se demande pourquoi, quand on écrit : "Elle s’est rendu compte", rendu s’écrit sans E final. Cela ne lui semble pas logique, puisque le participe passé est construit avec le verbe être. Et c’est vrai, je vois souvent "elle s’est renduE compte" ou "ils se sont renduS compte"… Mais ce sont des erreurs.
Comme le précise clairement Larousse.fr, avec l’expression se rendre compte, "aux temps composés, le participe passé rendu est invariable : elles se sont rendu compte de leur erreur."

Mais pourquoi ? Petite révision : même quand il est employé avec le verbe être, le participe passé ne s’accorde pas toujours, et en particulier il faut se méfier comme de la peste bubonique de ces verbes que l’on appelle "pronominaux", c’est-à-dire qui sont construits avec un pronom : se laver, se lever, se taire, s’aimer, ou se rendre compte…

Et, parmi les verbes pronominaux, il y a encore deux règles différentes, celle qui concerne les verbes que l’on appelle "accidentellement ou occasionnellement pronominaux", comme ceux que nous venons de citer, et qui donc existent aussi en version sans pronom – on peut laver ou se laver (laver le linge ou se laver les dents), on peut lever ou se lever (lever le pied ou se lever du pied gauche), on peut rendre et se rendre (rendre des comptes ou se rendre compte).

À côté de ces verbes occasionnellement pronominaux, il existe des verbes "essentiellement pronominaux", c’est-à-dire qui n’existent pas sans pronom : s’évanouir (on ne peut pas évanouir tout court), se méfier (on ne méfie pas tout court non plus), se délecter, s’empresser, s’enfuir, etc. Il y en a pléthore, là aussi.

"Rendu compte c'est rendu-U"

À écouter aussi

Ainsi, se rendre fait partie des verbes occasionnellement pronominaux… Et maintenant suivez-moi bien, amis des mots : la règle d’accord du participe passé pour les verbes occasionnellement pronominaux est la même que celle du participe passé employé avec avoir : ils s’accordent non pas avec le sujet de la phrase mais avec le complément d’objet direct (celui qui répond à la question qui ? ou quoi ?), et seulement s’il est placé avant. 

C’est pour cela qu’on écrit : "Marjorie s’est lavée" mais "Marjorie s’est lavé les mains" (Marjorie a lavé qui ou quoi ? Dans le premier cas, elle a lavé elle-même, représentée par le pronom S’, qui joue ici le rôle de COD, placé avant, donc on accorde ; dans le deuxième cas, le COD est les mains, il est placé après, donc on n’accorde pas).

Et pour "Marjorie s’est rendu compte", alors ? C’est pareil : "Marjorie s’est rendue à la plage" (le COD est là encore S’, placé avant, donc on accorde). Mais "Marjorie s’est rendu compte" (compte, qui tient lieu de COD, est placé après, donc pas d’accord).
Vous voulez faire simple, amis des mots ? Souvenez-vous juste de ceci : "rendu compte, c’est rendu-U". "Elle s’est rendu compte, ils se sont rendu compte, elles se sont rendu compte", toujours RENDU-U

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/