1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Batman : Conrad Veidt, l'homme qui a donné naissance au Joker de DC Comics
2 min de lecture

Batman : Conrad Veidt, l'homme qui a donné naissance au Joker de DC Comics

Vous ne connaissez pas Conrad Veidt, mais pourtant vous connaissez tous pour qui cet Illustre Inconnu a servi de modèle, un personnage culte de l’histoire de la bande dessinée, l’ennemi juré d’un des plus grands super-héros.

Conrad Veidt dans "L'Homme qui Rit"
Conrad Veidt dans "L'Homme qui Rit"
Crédit : Capture d'écran YouTube
Batman : comment Conrad Veidt a donné naissance au Joker de DC Comics
02:36
Florian Gazan

Ce matin, je vais vous parler de Conrad Veidt. Vous ne le connaissez pas et pourtant, vous allez voir, vous le connaissez tous. Conrad Veidt est un acteur allemand né à Potsdam, près de Berlin, en 1893. 

Il débute sa carrière au cinéma en 1916 et se spécialise dans un genre de films, très en vogue là-bas à l’époque après la Guerre, l’Aufklärunge, en français "film d’éducation sexuelle". Mais très vite, il bascule vers des rôles plus angoissants et morbides, notamment dans Le Cabinet du Docteur Caligari, un des chefs-d’œuvre du cinéma expressionniste allemand. Son talent pour jouer les détraqués et les fous tape dans l’œil d’Hollywood qui l’invite à venir tourner aux États-Unis. Dans ses bagages, il embarque le réalisateur Paul Leni avec qui en 1924, il va tourner un film qui le faire entrer à jamais dans la culture populaire. 

Il s’agit de L’Homme qui Rit, une adaptation du roman de Victor Hugo. Conradt Veidt y joue le rôle-titre, Gwynplaine, un enfant vendu à des trafiquants qui le défigurent, sa mutilation au niveau de la bouche lui donnant une sorte de grimace permanente, d’où son surnom. Adulte, il devient un comédien ambulant célèbre dont la fin sera tragique. 

Ce film ne sera pas un triomphe au box-office, mais deux hommes se souviennent l’avoir vu dans les années 40 : leur nom, Bob Kane et Jerry Robinson. Ces deux jeunes dessinateurs viennent de créer un super-héros pour le magazine Detective Comics et cherchent un super-vilain à lui opposer. Ils pensent alors à Conradt Veidt et à son visage terrifiant dans L’Homme qui rit, ce large rictus obtenu grâce à des prothèses dentaires et un crochet à la commissure des lèvres pour les écarter. 

Le Joker de DC Comics est né

À écouter aussi

C’est ainsi qu’ils inventent et dessiner le Joker, l’ennemi juré de leur Batman. Qui d’ailleurs devait mourir dès sa première apparition mais devant son succès, on a décidé de le ressusciter et de lui donner une quasi-immortalité, car aujourd'hui encore, il cherche à mettre des bâtons dans les roues de l'Homme chauve-souris.

Conrad Veidt a servi de modèle pour le Joker, mais il n’aura jamais la chance de l’interpréter au cinéma car le tout premier film adapté de Batman sort en 1943, année où Conrad Veidt meurt d’une crise cardiaque en laissant derrière lui une centaine de films dont des rôles dans Le voleur de Bagdad et Casablanca. Car sur grand écran, il était devenu un second rôle respecté, un Joker de luxe, cet illustre inconnu qui désormais ne l’est plus.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/