5 min de lecture Cinéma

VIDÉOS - Oscars 2019 : les 7 meilleurs moments de la cérémonie

La 91e cérémonie des Oscars a été marquée par quelques surprises, le triomphe de la diversité et de beaux moments de télévision.

Julia Roberts remettant l'Oscar du Meilleur film à Brian Currie
Julia Roberts remettant l'Oscar du Meilleur film à Brian Currie Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

La 91e cérémonie des Oscars vient de s'achever sur la victoire surprise de Green Book qui a remporté la statuette du Meilleur film et le sacre d'Olivia Colman qui a coiffé au poteau la grande favorite Glenn Close nommée 7 fois depuis 1982... et jamais gagnante. 

Tout a commencé avec le traditionnel tapis rouge marquée en 2019 par une couleur : le rose. La couleur a dominé la cérémonie dans des tons très différents, jusque chez les hommes, désormais partisans d'un peu plus d'audace. Angela Bassett (Black Panther) et Gemma Chan (Crazy Rich Asians) ont fait l'unanimité. Du tailleur pantalon d'Awkwafina  à la robe bustier Balmain d'Emilia Clarke (Game of Thrones), en passant par la tenue Giambattista Valli de la chanteuse Kacey Musgraves, le rose était partout. Même Jason Momoa, le héros d'Aquaman, a opté pour le rose et un costume dessiné par Karl Lagerfeld.

La cérémonie était aussi marquée par l'absence de présentateur, des séquences sur les films nommés pour la catégorie reine et les prestations musicales pour illustrer la catégorie de la Meilleure chanson. Émotions, mode, discours engagés et quelques surprises ont rythmé cette édition des Oscars. 

1- La robe-smoking de Billy Porter

C'est une immense robe de velours noir signée par le designer Christian Siriano qui a attiré tous les regards lors de la 91e cérémonie des Oscars 2019 dans la nuit du 24 au 25 février 2019. Ce n'était pas une robe comme les autres puisqu'elle était majestueusement portée par l'acteur Billy Porter vu récemment dans les séries Pose et American Horror Story: Apocalypse

À lire aussi
La D23 Expo à Anahaeim (Etats-Unis), où a été révélée une première affiche du film "Star Wars 9" Cinéma
"Star Wars 9" : une première affiche du film dévoilée

Un grand pas pour la mode masculine mais aussi pour la lutte contre les discriminations. Celui qui n'hésite jamais à promouvoir l'identité queer et l’égalité pour les personnes LGBTQ+ avait déclaré à Vogue : "J'ai toujours été inspiré par la mode. Ma grand-mère, ma mère, toutes deux ont toujours été élégantes. J'ai grandi en aimant la mode, mais il y avait une limite à la façon dont je pouvais m'exprimer (...). Quand vous êtes noir et que vous êtes gay, la masculinité est une partie importante. J'ai dû faire face à beaucoup d'homophobie par rapport à mes choix de vêtements".

Et de conclure : "Quand j'ai décroché un rôle dans Kinky Boots, l'expérience m'a vraiment renforcé d'une manière si inattendue. En portant ces talons hauts, je me suis senti plus masculin que jamais. C'était libérateur de laisser aller cette partie de moi".

... et disposer au mieux le tissu pour les photographe
... et disposer au mieux le tissu pour les photographe Crédit : AFP

2- Les grimaces du fils Cuaron

Les Golden Globes ont eu la Fiji Water Girl, jeune mannequin qui a fait sensation dans toutes les photos du tapis rouge. Les Oscars ont eu droit aux pitreries de Olmo Teodoro, le fils du réalisateur Alfonso Cuarón. 

L'adolescent a attiré les regards des internautes toute la nuit avec ses grimaces pendant les interviews de son père. À chaque fois que la caméra se posait sur lui, même s'il était toujours au second plan, Olmo Teodoro, parvenait à faire le pitre en tirant la langue à la caméra avec sa sœur sur le tapis rouge ou en hurlant de façon hystérique dans la salle du Dolby Theater de Los Angeles.

3- Chris Evans sauve Regina King

C'est la frayeur absolue de tous les acteurs lorsqu'ils ont l'honneur de monter sur la scène des Oscars : tomber dans les escaliers. Personne ne veut rééditer la chute de Jennifer Lawrence en 2013. Pour cette 91e cérémonie des Oscars, c'est la première récipiendaire de la soirée qui a bien failli trébucher et tomber en se levant de son siège pour récupérer sa statuette. 

Regina King, récompensée pour son rôle dans If Beale Street Could Talk a pu compter sur les réflexes de gentleman de l'acteur Chris Evans qui lui a tendu son bras afin qu'elle monte sans encombre les marches de la scène. Rien de plus naturel pour celui qui incarne le justicier à la moralité inflexible : Captain America.

4- Une première historique

Jennifer Lopez et Chris Evans ont remis l'Oscar des Meilleurs décors à Black Panther. Le blockbuster de Marvel signé Ryan Coogler a remporté trois statuettes pour ses décors, ses costumes et sa musique. 

"Toutes les femmes qui m'ont soutenue au quotidien m'ont rendues plus forte et je souhaite transmettre cette force à tous ceux qui me suivront", a expliqué la cheffe décoratrice Hannah Beachler, qui devient la première afro-américaine a remporté un Oscar dans cette catégorie. "Je donne cette force à celles et ceux qui vont me succéder. Pour que les choses avancent encore. Ne lâchez jamais et quand vous penserez que les choses sont impossibles dîtes-vous de ceci : 'J'ai fait de mon mieux et c'est suffisant'."

5- "Shallow" met tout le monde d'accord

Assis au premier rang du Dolby Theater de Los Angeles, l'acteur-réalisateur Bradley Cooper et l'actrice-chanteuse Lady Gaga ont pris leur temps pour faire leur entrée sur scène en marchant depuis leurs fauteuils. Bradley Cooper a commencé la chanson pendant que Lady Gaga s'installait au piano pour ce duo émouvant et puissant. Le premier portait un smoking noir des plus classiques et Lady Gaga était vêtu d'une imposante robe de soirée noire. 

Shallow d'A Star Is Born a remporté l'Oscar de la Meilleure chanson originale. C'est le premier Oscar pour Lady Gaga. L'actrice et chanteuse très émue a remercié toute sa famille et Bradley Cooper. "Il faut avoir cette passion de ne jamais abandonner,  et compter le nombre de fois où on se relève malgré l'adversité. Si vous avez un rêve, battez-vous pour le réaliser", a-t-elle expliqué sur la scène du Dolby Theatre.

6- Le discours engagé de Spike Lee

BlacKkKlansman reçoit l'Oscar de la Meilleure adaptation. C'est le deuxième Oscar pour le réalisateur Spike Lee, après son Oscar d'honneur en 2016. Spike Lee a prononcé le premier discours politique et engagé de la soirée. "Mobilisons-nous, soyons du bon côté de l'Histoire. La prochaine élection est à portée de main. Nous devons faire le bon choix entre l'amour et la haine !", a conclu le réalisateur.

Le script de BlacKkKlansman est adapté du roman Black Klansman de Ron Stallworth, dans lequel il raconte comment, policier noir, il a infiltré une cellule du Ku Klux Klan à la fin des années 70. Le film avait déjà valu à Spike Lee le Grand Prix lors du dernier festival de Cannes. Fou de joie à l'annonce de son prix, Spike Lee a sauté dans les bras de l'acteur Samuel L. Jackson, qui remettait la récompense et a joué dans plusieurs de ses films. 
Cinéaste phare de la cause noire, le metteur en scène a mentionné d'entrée le fait que 2019 était le 400e anniversaire de l'arrivée du premier contingent d'esclaves noirs aux Etats-Unis, en 1619. Il a aussi évoqué son arrière grand-mère, esclave elle-même, et sa grand-mère qui a économisé toute sa vie pour lui payer des études de cinéma. 

7- Olivia Colman et "Green Book" défient les pronostics

Olivia Colman a remporté l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation de la reine Anne de Grande-Bretagne et d'Irlande dans le film La Favorite. Coiffant au poteau la favorite Glenn Close pour The Wife, Olivia Colman, comédienne à la trajectoire fulgurante, a été récompensée pour son rôle de reine à la santé fragile au cœur d'une lutte de pouvoirs entre sa conseillère et sa servante, interprétées par Rachel Weisz et Emma Stone. Elle a livré un discours drôle et émouvant dans le plus pur style anglais en remerciant Glenn Close qui fut son modèle et en s'émerveillant de voir Lady Gaga en vrai.

Green Book, l'histoire vraie d'un pianiste noir en tournée dans le Sud ségrégationniste des États-Unis, a quant à lui décroché l'Oscar du meilleur film face à Bohemian Rhapsody, Vice et A Star Is Born notamment. "Tout le film tourne autour de l'amour, du fait de nous aimer les uns les autres malgré nos différences", a déclaré son réalisateur Peter Farrelly en recevant la récompense suprême. Le film a aussi remporté le prix du meilleur scénario original et Mahershala Ali a été sacré une nouvelle fois dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle, deux ans après Moonlight.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma People États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797043323
VIDÉOS - Oscars 2019 : les 7 meilleurs moments de la cérémonie
VIDÉOS - Oscars 2019 : les 7 meilleurs moments de la cérémonie
La 91e cérémonie des Oscars a été marquée par quelques surprises, le triomphe de la diversité et de beaux moments de télévision.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/videos-oscars-2019-les-7-meilleurs-moments-de-la-ceremonie-7797043323
2019-02-25 07:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UibdjSwBxhU_ZosRT-yKtA/330v220-2/online/image/2019/0225/7797043348_julia-roberts-remettant-l-oscar-du-meilleur-film-a-brian-currie.jpg