1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Qui sont les cinéphobes, ces terrifiés du cinéma ?
3 min de lecture

Qui sont les cinéphobes, ces terrifiés du cinéma ?

Inconfort, stress, tristesse : chez certains, le cinéma provoque une avalanche de sentiments négatifs. Un phénomène bien réel, confirmé par la psychanalyse.

Une file d'attente devant les affiches d'un cinéma à Paris le 21 juin 2020
Une file d'attente devant les affiches d'un cinéma à Paris le 21 juin 2020
Crédit : Abdulmonam Eassa / AFP
Qui sont les cinéphobes, ces terrifiés du cinéma ?
00:03:12
Qui sont les cinéphobes, ces terrifiés du cinéma ?
00:03:12
Isabelle Choquet - édité par Victor Goury-Laffont

On ne se douterait pas que ça puisse exister : des gens qui vomissent, qui ont des angoisses, des bouffées de chaleur quand ils vont au cinéma ou même quand ils regardent un DVD chez eux. Un phénomène présenté dans So Film, avec une série de témoignages assez étonnants.

Il y a Jeanne, 41 ans. Celle-ci explique : “je ne suis pas bien au cinéma. Impossible d’aller pisser quand je veux, de fumer, de m‘échapper, il y a du monde… Je suis prisonnière. Trop chaud, trop de son, juste trop". "En sortant de Matrix 2, j’ai vomi, raconte-t-elle, je n’en pouvais plus. Quand tu vas au cinéma, tu entres dans une maison que tu ne connais pas, tu fermes la porte, et tu es obligé de rester deux heures".
Pour Yann, la phobie du cinéma lui est arrivée sans prévenir : “je ne sais pas ce qui s’est passé, dit-il, j'allais au cinéma, j’aimais ça, et d’un coup c’est devenu insupportable". Le film qui l’a fait basculer : Un prophète de Jacques Audiard. "Je n’ai pas supporté, poursuit Yann, ni le suspense, ni la violence, et je suis carrément sorti de la salle. Un peu après, j’ai essayé de regarder Kill Bill chez moi, impossible ! Même sensation. C’est une envie de fermer les yeux, mais il reste le son, impossible d’y échapper, je me sens enfermé”.


Même pour les DVD, c’est compliqué. Pour voir le Mulholland Drive de David Lynch, il a dû le saucissonner en cinq morceaux, comme une série. Yann ne comprend pas, et se sent bien seul.

Une peur de perdre le contrôle

Pourtant, il ne l’est pas. Il y a aussi Alice, 44 ans, qui, le comble, est comédienne. Pour elle, plus de cinoche depuis 20 ans. Ado, pourtant, elle allait voir des films : “à chaque fois que je me retrouvais dans la salle, j’avais l'impression que j’étais extraite du monde, décrit-elle, j’avais peur de rater quelque chose et j’en sortais déprimée, je pleurais presque à chaque fois”. Pour elle, le ciné est trop vrai, trop fort en émotion. “C’est pour ça que j'adore le théâtre, précise-t-elle, les décors sont en carton, tu peux voir les coulisses, ça me permet de m’accrocher à quelque chose”.

Les films qui vous happent, Louis connaît ça. Il ne comprend pas cette phrase: "ça va, ce n’est qu’un film". Lui, prend tout en pleine figure : “Un bon film, c’est trop émouvant et quasiment insupportable, surtout quand il y a des scènes intimes. C’est comme si je voyais quelqu’un que je ne n’aurais pas dû voir à poil, ou comme si moi on me surprenait tout nu”. Louis ne va plus au cinéma, “ou alors uniquement pour mater des bouses" dit-il. Là, pas de tourbillon émotionnel.

So Film a consulté une psychanalyste qui le confirme : oui, la cinéphobie existe. C’est une peur de perdre le contrôle, et ce n’est pas forcément négatif. On peut y voir une forme de révolte, la volonté de ne pas se laisser manipuler. En lisant tout ça, on se dit que le problème c'est peut-être le choix des films. Est-ce qu'on peut vraiment se sentir mal en regardant Les Tuche. Pas forcément... En tout cas, les cinéphobes ont de la chance: en ce moment, rien ne leur manque.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire