1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Elephant Man" : les secrets de fabrication du chef-d'œuvre de David Lynch
2 min de lecture

"Elephant Man" : les secrets de fabrication du chef-d'œuvre de David Lynch

PODCAST - Pour accompagner le cycle "Les Films mythiques" sur Paris Première, le journaliste Thierry Chèze, raconte les coulisses du classique "Elephant Man", avec John Hurt dans la peau de Joseph Merrick.

Les Films mythiques, le podcast
Les Films mythiques, le podcast
Crédit : RTL
Saison 2 - 3. "Elephant Man", les secrets de fabrication du chef-d'œuvre de David Lynch
00:12:16
Thierry Chèze - édité par Sylvain Zimmermann

Elephant Man, chef-d'œuvre de David Lynch, fête cette année ses 40 ans. L’histoire vraie mais quelque peu romancée de John Merrick, dans le Londres de la fin du 19e siècle. Un homme atteint d'une maladie génétique rare et incurable, la neurofibromatose, qui produit de nombreuses difformités physiques.

Dans la vraie vie, John s’appelle Joseph. Ce changement est dû au respect scrupuleux du prénom qui lui est attribué dans un des deux livres adaptés pour donner naissance à Elephant Man : les mémoires du Frederick Treves. C'est ce docteur qui a réussi à sortir Merrick de la sordide baraque foraine, dont il était devenu la sordide attraction à cause de sa difformité.

Et si cette histoire remonte aux années 1880, la figure d'Elephant Man connaît un revival cent ans plus tard. D’abord avec la réédition du livre de Treves. Puis avec une pièce montée à Londres en 1977 puis à Broadway en 1980 avec David Bowie dans le rôle-titre. Il apparaît donc logique que le cinéma s’en empare à son tour.

Un casting à dominante british

Mais qui pour incarner Joseph Merrick sur grand écran ? Dustin Hoffman, qui sort du triomphe de Kramer contre Kramer, fait acte de candidature. Un atout a priori majeur pour une œuvre aussi pointue. Mais le producteur Jonathan Sanger met son veto. Pour lui, il faut éviter de mettre un visage trop connu sous le maquillage d'Elephant Man sous peine que les spectateurs passent le film à tenter de le débusquer.

À écouter aussi

Le producteur a une autre idée, un comédien moins immédiatement identifiable bien que déjà installé : John Hurt, nommé à l'Oscar du second rôle pour Midnight Express. David Lynch, lui, aimerait retrouver son acteur principal d'Eraserhead, Jack Nance. Mais quand Sanger lui montre L'Homme que je suis, un téléfilm dans lequel Hurt campe l'icône gay Quentin Crisp, Lynch se révèle entièrement convaincu.

Le cinéaste l'entoure d'un casting à dominante british, d'Anthony Hopkins dans le rôle du Dr. Treves à John Gielgud dans celui du directeur de l'hôpital. Mais aussi d'une Américaine et pas n'importe laquelle : Anne Bancroft, l'héroïne du Lauréat, si essentielle au destin heureux de ce film et qui joue une actrice aidant Merrick à intégrer la bonne société londonienne.

Elephant Man, est diffusé le jeudi 29 octobre, à 20h50, sur Paris Première.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Les Films mythiques, une série d'épisodes exceptionnels consacrés aux plus grands chefs d'oeuvre du 7e art. Pour accompagner le cycle "Les Films mythiques" sur Paris Première, le journaliste Thierry Chèze raconte l’envers du décor, les coulisses, les anecdotes les plus étonnantes des classiques du cinéma. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/