1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Présidents" : "Monsieur Hollande est venu sur le plateau", révèle Jean Dujardin
1 min de lecture

"Présidents" : "Monsieur Hollande est venu sur le plateau", révèle Jean Dujardin

INVITÉS RTL - François Hollande est venu faire un tour sur le tournage du prochain film d'Anne Fontaine où le duo Gadebois-Dujardin incarne Nicolas et François, deux anciens chefs d'État sur le retour.

"Présidents" est attendu dans les salles le 30 juin prochain
"Présidents" est attendu dans les salles le 30 juin prochain
Crédit : Universal Pictures France
Stéphane Boudsocq & Capucine Trollion

Présidents, prochain film d'Anne Fontaine, est attendu dans les salles le 30 juin prochain. Grégory Gadebois et Jean Dujardin incarnent deux anciens chefs de l'État qui décident de créer une alliance inédite pour les prochaines présidentielles. Présidents est une fantaisie qui flirte parfois avec le burlesque, un film sur l'air du temps et nous savons qu'ils sont plutôt troublés. Une histoire de retour et de reconquête. 

Ce qui est troublant, c'est que les deux acteurs ont épousé certains gestes physiques, parfois des accents de leurs modèles. Pour Grégory Gadebois : "Il fallait me tenir très droit, car il a une certaine élégance monsieur Hollande". Quant à Jean Dujardin : "J'ai regardé, je pense 2-3 émissions, mais j'ai le sentiment que je l'avais plus ou moins déjà. Je l'avais déjà archivé. Il est assez marrant à faire ce personnage". 

"On est venu nous rendre visite, monsieur Hollande est venu sur le plateau. Il est venu voir un peu", révèle Jean Dujardin. "On a mangé la même chose je me souviens, sans concertation. J'étais content", ajoute Grégory Gadebois qui explique aussi que "François Hollande a énormément d'humour". 

Sur BFM TV, Nicolas Sarkozy a indiqué qu'il n'avait pas vu le film : "J'ai une grande admiration pour Jean Dujardin. J'aime cet acteur. De là à aller le voir, il faut encore que je passe une étape. C'est douloureux pour moi." Contrairement à François Hollande qui a pu découvrir Présidents lors d'une avant-première à Tulle, en Corrèze. "J'ai essayé de ne pas trop me reconnaître, mais il y avait des éléments, cette espèce de placidité, de normalité exigeante - même si, je dois le dire, je ne m'énerve jamais", a-t-il expliqué à BFM TV. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/