2 min de lecture Cinéma

"J'accuse" de Polanski : "La première motivation c'était d'en faire un thriller", dit Dujardin

RENCONTRE - Le nouveau film "l'affaire Dreyfus", porté par Jean Dujardin et Louis Garrel, retrace le scandale historique de 1894. Les deux acteurs se confient sur leur rapport à l'affaire et les coulisses du tournage.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Jean Dujardin et Louis Garrel parlent du film "J'accuse" sur RTL Crédit Image : Guy Ferrandis / LÉGENDAIRE - R.P. PRODUCTIONS - GAUMONT - FRANCE 2 CINÉMA - FRANCE 3 CINÉMA - ELISEO CINÉMA - RAI CINÉMA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq édité par Maria Aït Ouariane

Il y a 125 ans débutait l'un des scandales les plus marquants de l'Histoire de France : "l'affaire Dreyfus", du nom d'un capitaine juif de l'armée française, accusé de trahison au profit de l'Allemagne en 1894.

Arrêté, jugé, dégradé et condamné au bagne, Alfred Dreyfus était en fait innocent et son cas va autant passionner que diviser la société française de l'époque. Le réalisateur, Roman Polanski, revient sur cet épisode dramatique dans son nouveau film J'accuse.

Le principal intérêt de ce projet, qui obsède le réalisateur depuis une dizaine d'années, est de donner à cette affaire Dreyfus des airs de film d'espionnage. "La première motivation c'était d'en faire un thriller", confie Jean Dujardin sur RTL.

Dans J'accuse, on suit la contre-enquête du lieutenant-colonel Georges Picquart qui va découvrir que l'affaire Dreyfus est un scandale d'État, basé sur des fausses preuves validées par les plus hautes autorités militaires. Picquart va s'obstiner au péril de sa carrière et de sa vie à prouver l'innocence de Dreyfus, ce qu'il parviendra à faire au bout de sept longues années. 

>
J'ACCUSE Bande Annonce (2019) Jean Dujardin, Roman Polanski
À lire aussi
Daisy Ridley sur le tournage de "L'Ascension de Skywalker" Star Wars
"Star Wars 9" : où se situe le film dans la chronologie de la saga ?

Polanski signe un film remarquable, passionnant, haletant, porté par un formidable casting où l'on retrouve Louis Garrel en Albert Dreyfus et Jean Dujardin sous la moustache de Georges Picquart. "Quand on arrive sur un film de Roman Polanski, on est totalement disponible pour Roman", révèle Jean Dujardin. On était aux ordres (..) l'espace de liberté est assez tenu (...) la seule vérité pour lui, c'est son cadre.
 
J'accuse montre de manière glaçante comment l'antisémitisme rongeait la société de l'époque, "moment de la conscience humaine" comme le rapporte Louis Garrel. Impossible de ne pas faire la connexion avec ce que nous vivons actuellement, cette parole libérée et assumée qui permet aux populistes de délivrer leur discours haineux, sur les juifs comme sur d'autres religions ou minorités. Pour tourner ce film, "Il y avait tout à apprendre. Il y avait tout à rencontrer", estime l'acteur d'OSS 117
 
Louis Garrel et Jean Dujardin, mais aussi Grégory Gadebois, Didier Sandre, Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner, Denys Podalydes et tant d'autres acteurs impeccables de justesse, jouent dans l'impressionnant J'accuse de Roman Polanski, sur la musique d'Alexandre Desplat. Le film sera au cinéma le 13 novembre 2019. 

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Cinéma Antisémitisme Jean Dujardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants