1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Golden Globes 2017 : Meryl Streep s'en prend à Donald Trump dans un discours engagé
2 min de lecture

Golden Globes 2017 : Meryl Streep s'en prend à Donald Trump dans un discours engagé

Lors de la 74e édition des Golden Globes, les acteurs réunis à Hollywood n'ont pas manqué de faire savoir leur inquiétude quant à l'élection du nouveau président des États-Unis.

Meryl Streep reçoit une récompense pour l'ensemble de sa carrière aux Golden Globes 2017, avant d'entamer un discours engagé contre Donald Trump
Meryl Streep reçoit une récompense pour l'ensemble de sa carrière aux Golden Globes 2017, avant d'entamer un discours engagé contre Donald Trump
Crédit : Paul Drinkwater/AP/SIPA
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Hollywood ne digère pas la pilule Trump. Le gratin du cinéma américain, tout comme celui de l'industrie musicale ou de la pop-culture en général, n'a jamais caché son aversion pour le nouveau président élu qui prendra ses fonctions à partir du 20 janvier prochain. Alors que Barack Obama jouit d'une popularité inédite auprès des stars planétaires, son successeur fait face à un boycott presque catégorique concernant sa cérémonie d'investiture

La 74e cérémonie des Golden Globes, dans la nuit de dimanche 8 à lundi 9 janvier, a été une nouvelle occasion pour les célébrités américaines, et pas que, d'exprimer leurs inquiétudes quant à l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Notamment concernant ses opinions controversées sur les étrangers, la presse et l'élite. 

Les Golden Globes sont décernés par un groupe de 90 journalistes de l'Association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA). Le maître de la soirée, Jimmy Fallon, a entamé les hostilités en rappelant que peu de personnes ont accepté de chanter à la cérémonie d'investiture de Donald Trump, quant à Hugh Laurie, il a salué les "derniers Golden Globes", expliquant qu'il y a les mots 'Hollywood', 'étranger' et 'presse' dans le titre". "Il y a des gens du monde entier dans cette salle, de Chine, d'Amérique, d'Europe. N'attendez pas du cinéma qu'il dresse des murs et des frontières", a ajouté Isabelle Huppert.

La charge poignante de Meryl Streep

Mais celle qui a le plus clairement élevé la voix, c'est Meryl Streep. Récompensée d'une statuette pour l'ensemble de sa carrière, l'actrice de 67 ans rebondit au discours de Hugh Laurie. "Mais c'est quoi Hollywood ? Juste des gens qui viennent d'ailleurs", commence-t-elle pour ensuite énumérer une liste d'acteurs renommés et de rappeler leurs origines diverses. "Si vous les mettez tous dehors, vous n'aurez plus rien à regarder que du football américain et des arts martiaux mixtes, qui ne sont pas de l'art"

À lire aussi

"Le seul travail d'un acteur, c'est d'entrer dans la vie de personnes différentes et de transmettre ce que ça fait", poursuit-elle avant de s'indigner d'un épisode qui l'a particulièrement choquée. Quand Donald Trump s'est moqué d'un reporter handicapé, "une performance" qui a "cloué des crochets dans [son] cœur". "L'irrespect amène l'irrespect. La violence incite à la violence. Et quand les puissants se servent de leur rang pour brutaliser les autres, nous sommes tous perdants", ajoute la comédienne. 

Elle finit par un hommage à la presse en générale, rappelant l'utilité d'avoir des journalistes libres et appelant Hollywood à soutenir le Comité de protection des journalistes. "Nous allons avoir besoin d'eux pour aller de l'avant et ils vont avoir besoin de nous pour sauvegarder la vérité", a-t-elle justifié. Elle conclut son discours en citant son "amie" décédée quelques semaines plus tôt, Carrie Fisher : "Take your broken heart, make it into art" (en français "fais de ton cœur brisé de l'art").

Le président-élu Donald Trump ne s'est pas fait attendre pour riposter sur Twitter en déclarant que l'actrice, "surcotée", ne le "connaissait pas".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/