1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Emily In Paris" : le ministre de la Culture ukrainien, choqué par la série, interpelle Netflix
2 min de lecture

"Emily In Paris" : le ministre de la Culture ukrainien, choqué par la série, interpelle Netflix

Dans la deuxième saison de la série, "Emily" fait la rencontre d'une Ukrainienne qui l'incite au vol. Le ministre de la Culture juge le personnage "caricatural" et "insultant".

Lily Collins incarnera Emily dans la série "Emily in Paris"
Lily Collins incarnera Emily dans la série "Emily in Paris"
Crédit : Netflix
Thibault Nadal

Une polémique de plus. Déjà critiquée par les fans pour sa succession de clichés, jugés peu réalistes, la série Emily In Paris vient de se faire un nouvel ennemi un peu surprenant... puisqu'il s'agit d'Oleksandr Tkachenko, le ministre ukrainien de la Culture. 

En cause, le personnage joué par la comédienne Daria Panchenko, "Petra". Au cours d'un épisode, l'actrice entraîne Emily, jouée par Lily Collins, dans une séance de shopping à la Samaritaine, haut lieu du luxe français. Arrivée sur les lieux, "Petra" se rend dans les cabines du magasin pour essayer plusieurs vêtements. C'est à ce moment-là qu'elle lance à Emily : "J’adore gratuit !", et lui propose de s’enfuir en courant avec chapeau, sac et manteau.

Interloquée par cette scène, Emily tente de la convaincre de rendre les articles et se lance dans une réplique clichée dont la série a le secret : "Tu ne sais pas ce qui arrive à Jean Valjean quand il vole à la baguette ? Tu n’as pas vu Les Misérables ?", s’exclame-t-elle avant de se brouiller, visiblement pour de bon, avec sa nouvelle amie rencontrée en cours de français. 

"L'image caricaturale de cette femme ukrainienne est inacceptable"

Une scène pas du tout du goût des Ukrainiens. Oleksandr Tkachenko, le ministre ukrainien de la Culture, a dénoncé le personnage joué par Daria Panchenko. "L'image caricaturale de cette femme ukrainienne est inacceptable. C'est insultant. Est-ce ainsi que les Ukrainiens sont perçus à l'étranger ?", a-t-il écrit à Netflix dans une lettre divulguée sur le réseau Telegram. ”Dans les années 1990 et 2000, les Ukrainiens étaient le plus souvent des gangsters dans des films. Avec le temps ça a changé, mais pas dans ce cas précis”, a-t-il encore ajouté.

À lire aussi

Une prise de position qui a obligé Netflix à réagir selon le ministre. "Nous avons convenu qu'en 2022, nous resterions en contact étroit pour éviter de tels cas", écrit-il, avant de préciser que la plateforme de streaming l’a remercié pour ses commentaires.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.