1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Netflix : le film satirique "Don't Look Up" mérite-t-il sa popularité ?
3 min de lecture

Netflix : le film satirique "Don't Look Up" mérite-t-il sa popularité ?

NOUS L'AVONS VU - La comédie avec Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence triomphe en cette fin d'année sur la plateforme. À raison ?

Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

C'est la fin du monde... et tout le monde s'en fout ! Si nous devions résumer l'intrigue de Don't Look Up, le film qui caracole en tête des productions Netflix les plus vues en France en cette période de fêtes, nous ne ferions pas mieux. Mais attention, si le pitch du film est tout à fait pré-apocalyptique, il ne s'agit pas pour autant d'un film d'action à la Armageddon avec Bruce Willis... Ici, c'est le second degré qui l'emporte toujours. 

Don't Look Up dont le sous-titre évocateur est le "Déni cosmique" est la dernière création d'Adam McKay connu particulièrement pour The Big Short : Le Casse du siècle qui lui a valu un Oscar du meilleur scénario. Son casting est son tout premier argument. À l'affiche, vous retrouverez les Oscarisés Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence qui jouent les deux personnages centraux du film, des astronomes qui ont repéré une comète qui devrait provoquer la fin de la vie sur Terre dans quelques mois... Mais ces deux seuls noms ne suffisaient pas. Meryl Streep, Jonah Hill, Rob Morgan, Cate Blanchett, Tyler Perry, Mark Rylance, Ariana Grande, Chris Evans et Timothée Chalamet sont aussi de la partie.

Le message du film est simple et on comprend rapidement pourquoi Leonardo DiCaprio a voulu porter ce projet. Malgré les annonces alarmistes des scientifiques du monde entier, dont nos deux héros, ni les médias, ni les dirigeants ou les industriels influents ne tentent vraiment de stopper la catastrophe. Et ce, jusqu'au point de non-retour. Une métaphore claire et absurde de la passivité du monde actuel face au réchauffement climatique. Durant tout le film, on repense à la célèbre phrase de Jacques Chirac à l'ONU : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs". Et rien n'a changé depuis. Leonardo DiCaprio a toujours porté haut les couleurs de l'écologie à travers sa fondation et des films comme La Onzième heure. Rien de surprenant ici, mais le film manque certainement de finesse lorsqu'il sert son message. 

Un grand divertissement pour une petite morale

Si le message politique est là et si le film aurait pu nous épargner un monologue hystérique de son acteur principal pour plus de subtilité (et d'efficacité), Don't Look Up est avant tout un grand divertissement avec une petite morale. Le film s'attaque au complotisme, à l'Amérique de Trump, aux Steve Jobs/Jeff Bezos/Elon Musk de notre monde, aux médias... Un film résolument américain et qui ne risque pas de réveiller beaucoup de consciences mais qui amuse. 

À écouter aussi

Meryl Streep et Jonah Hill sont aux commandes de la Maison Blanche et on sent que l'actrice s'amuse beaucoup à donner sa version d'une présidence trumpienne. Cate Blanchett, presque méconnaissable sous des tonnes de maquillage, incarne à la perfection la journaliste de matinale américaine. Ariana Grande joue (presque) son propre rôle et nous offre un concert 'Save The World' clairement trop long. Quant à Timothée Chalamet, si son personnage est vraiment secondaire, il nous a fait décrocher quelques rires sincères. Un peu plus d'autodérision aurait été appréciable. On aurait adoré voir un Leonardo DiCaprio moquer l'acteur engagé qu'il est dans la vraie vie par exemple...

À l'écran, le spectacle est assez séduisant. On veut savoir comment tout cela va se terminer. C'est la fin du monde qu'on filme après tout. Les acteurs jouent relativement bien, le contraire aurait été surprenant. Le script décoche quelques très bonnes flèches. Même les effets spéciaux, notamment les scènes sur les décollages des fusées, sont de qualité. Cependant, le film est probablement 30 à 45 minutes trop long. 2h25 ? Trop long. Les oscillations entre la comédie, la satire et le mélo final sont aussi difficiles à suivre par moment. Associer humour et dépression était certainement l'ambition du projet mais choisir l'une ou l'autre de ces voies aurait sans doute donné un film plus intense et plus puissant. 

Au final, on vient regarder Don't Look Up pour ses acteurs bankable et en suivant l'algorithme de Netflix qui nous indique qu'il est "le film le plus vu du moment". Un suivisme dont aurait pu se moquer le film d'ailleurs... Mais, après le visionnage, en garde-t-on vraiment quelque chose ? Un certain fatalisme pour celles et ceux qui sont sensibles aux idées de ces stars écolos et progressistes ? Un goût amer pour leurs opposants trumpistes, anti-science ou adeptes de la réinformation moqués toutes les deux scènes (peut-être à raison) ? Don't Look Up n'est pas la comédie de l'année, ne gagnera pas l'Oscar du Meilleur film et est une satire quelque peu facile, attendue et assez inefficace. Un divertissement tout au plus, et c'est déjà pas mal après deux ans de pandémie... 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/