1 min de lecture Cinéma

Elisabeth Moss va jouer une femme se battant pour le droit à l'avortement

La star de "The Handmaid's Tale" va jouer et produire "Call Jane", un film racontant l'histoire d'un collectif pratiquant des avortements clandestins au milieu des années 60 aux États-Unis.

Elisabeth Moss aux Guild Awards, ke 27 janvier 2019 à Los Angeles
Elisabeth Moss aux Guild Awards, ke 27 janvier 2019 à Los Angeles Crédit : Mike Coppola / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

La star de The Handmaid's Tale poursuit son engagement pour les femmes devant et derrière l'écran. Après avoir incarné au petit écran une esclave sexuelle qui se rebelle contre l'ordre établi, Elisabeth Moss va cette fois jouer le rôle de Joy, une femme qui, dans les années 1960 aux États-Unis, n'a pas d'autre choix que d'avorter. Problème : les interruptions volontaires de grossesse ne sont pas légales.

Joy est désespérée jusqu'au jour où elle tombe sur le "Jane Collective", rapporte The Hollywood Reporter. Mené par Virginia, incarnée par Susan Sarandon, le collectif (qui a vraiment existé) pratique des avortements clandestins et va donner à Joy un nouveau sens à son existence : aider elle aussi les autres femmes à prendre le contrôle de leurs vies.

En plus d'incarner le rôle principal de ce film, intitulé Call Jane, Elisabeth Moss en est l'une des productrices. "Le collectif Jane est une importante et fascinante partie de notre histoire, particulièrement pour les femmes", a expliqué Elisabeth Moss. "Nous allons découvrir son histoire à travers le point de vue de Joy, un personnage complexe qui représente de nombreuses femmes coincées entre deux époques", rapporte encore The Hollywood Reporter

Comme le souligne l'actrice et productrice américaine, raconter l'histoire de ce collectif et de ces femmes qui se sont battues pour leur droit à disposer de leurs corps librement est d'autant plus important aujourd'hui. Aux États-Unis, l'accès à l'avortement est de plus en plus compliqué et certaines femmes doivent parfois faire des centaines de kilomètres pour interrompre leur grossesse.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Avortement IVG
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants