4 min de lecture Séries

"The Handmaid's Tale" : 5 raisons de se (re)mettre à cette série féministe

NOUS L'AVONS VUE - Après avoir vu les deux premiers épisodes de la seconde saison de "The Handmaid's Tale", on vous explique pourquoi il faut regarder cette série qui rappelle que la lutte pour les droits des femmes ne s'arrête jamais.

La deuxième saison de "The Handmaid's Tale" ("La servante écarlate" vient de débuter sur OCS
La deuxième saison de "The Handmaid's Tale" ("La servante écarlate" vient de débuter sur OCS Crédit : Take Five/Hulu
Emeline Ferry
Emeline Ferry
Journaliste

Les droits des femmes ne sont jamais acquis. C'est la leçon que l'on tire de The Handmaid's Tale (La Servante écarlate, en français), série américaine qui revient avec une deuxième saison très attendue, diffusée depuis le jeudi 26 avril sur OCS Max.

Adaptée du roman du même nom écrit par Margaret Atwood, la série est une dystopie où, dans un futur proche, une secte politico-religieuse a pris le pouvoir aux États-Unis et instauré un système totalitaire : la République de Gilead.

Dans cette nouvelle société, les femmes sont privées de leurs droits et séparées en plusieurs catégories. Les Épouses, stériles, sont mariées aux Commandants, qui dirigent la République. Les Marthas sont les domestiques de chaque foyer, et les Servantes, seules femmes encore capables d'avoir des enfants, sont utilisées pour que les élites puissent procréer.

Dans la première saison, on suivait les Servantes dans leur combat quotidien, entre soumission, pessimisme et rêve de rébellionRTL Girls a regardé les deux premiers épisodes de la nouvelle saison, et on vous dit pourquoi il faut absolument vous mettre, ou vous remettre, à cette série phénomène. Si n'avez pas encore vu la première saison, on vous conseille d'aller la visionner avant de poursuivre la lecture de cet article.

À lire aussi
Kiernan Shipka dans "Les nouvelles aventures de Sabrina" Netflix
Halloween : 6 films ou séries à voir sur Netflix pour faire durer la saison des sorcières

1. Parce que cette série réveille les consciences

"N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question", écrivait Simone de Beauvoir. Cette série illustre à la perfection cette affirmation. 

Dans The Handmaid's Tale, beaucoup de femmes sont devenues stériles à cause d'une pollution excessive. Les nouveaux dirigeants de Gilead mettent alors en place de nouvelles lois, basées sur des principes bibliques. Ces dernières réduisent petit à petit les droits des femmes : interdiction d'avoir un compte en banque, de travailler, puis elles sont réduites à l'esclavage sexuel.

Un scénario sombre qui sonne comme une piqûre de rappel. Les femmes devront toujours se battre pour défendre leur liberté. La série amène des réflexions qui prennent alors tout leur sens face à l'actualité des derniers mois.

Une manifestation contre la réforme du système de santé, à Austin, au Texas.
Une manifestation contre la réforme du système de santé, à Austin, au Texas. Crédit : Eric Gay/AP/SIPA

Diffusée depuis avril 2017, la série, créée par la plateforme Hulu, fait écho à l'élection de Donald Trump comme président des États-Unis et au climat actuel de menace des droits des femmes.

The Handmaid's Tale a d'ailleurs inspiré plusieurs manifestantes. Au Texas et en Irlande, des rassemblements ont eu lieu, respectivement contre les réformes du système de santé et pour le droit à l'avortement, où les militantes portaient la tenue symbolique des Servantes dans la série : une longue cape rouge et une capeline blanche.

2. Parce que cette saison démarre fort

Récompensée aux Emmy Awards, la suite de la série était très attendue. À la fin du dernier épisode de la première saison, on quittait Offred (son vrai nom est June), l'héroïne de la série, alors qu'elle venait d'apprendre qu'elle était enceinte et qu'elle allait devoir garder l'enfant pour le commandant Waterford et son épouse Serena.

June, le personnage principal, se rebelle contre la dictature de Gilead.
June, le personnage principal, se rebelle contre la dictature de Gilead. Crédit : George Kraychyk/Hulu

Offred était aussi à l'initiative d'une rébellion chez les Servantes. Dans le dernier épisode, elle avait refusé de participer à la lapidation de Janine, l'une d'entre elles. Ce mouvement avait été suivi par toutes celles qui portaient la cape rouge.

Cette nouvelle saison s'ouvre alors avec une question : les Servantes vont-elles être punies pour leur insurrection ? La réponse arrive dès les toutes premières minutes. Dans une longue scène anxiogène, Tante Lydia, l'une des dirigeantes, se venge de celles qui lui ont désobéi. "Cette saison est cent fois plus compliquée, cent fois plus grosse, cent fois plus sombre, que la première saison", avait promis Élisabeth Moss, l'actrice principale de la série, dans une interview au magazine Entertainment Weekly.

3. Parce qu'on comprend mieux comment on en est arrivés là

L'un des reproches que l'on pouvait faire à la première saison de la série est qu'on manquait d'indices pour comprendre comment la démocratie américaine avait pu faire place à la République de Gilead. Dans cette nouvelle saison, les scénaristes nous offrent plus d'indices. 

Grâce à des flashbacks entre la société moderne et son ancienne vie, June raconte comment elle a vu ses droits, en tant que femme, diminuer petit à petit. On découvre comment, malgré les manifestations, les dirigeants de Gilead ont pris le pouvoir à la Maison-Blanche et comment la panique a gagné le pays.

Emily (Ofglen), l'une des servantes qui a marqué la saison précédente, réapparaît et l'on découvre, à travers elle, comment les droits des personnes LGBTQ+ ont eux aussi été bafoués.

4. Parce qu'on découvre de nouveaux endroits de Gilead

On l'a compris, la série se déroule aux États-Unis, où les dirigeants de la secte Gilead ont pris le pouvoir. L'une des menaces pour soumettre les Servantes est de les envoyer aux Colonies, des camps de travaux forcés sur d'anciens sites nucléaires. Autrement dit, c'est un aller sans retour. 

On découvre cet endroit horrible au début de l'épisode deux. Au milieu de ces terres toxiques et radioactives, des femmes travaillent, sans masque et sans aucune protection. Le soir, elles dorment dans des dortoirs collectifs et voient leur santé se détériorer. Parmi elle, on retrouve Emily. Cette Servante a subi une mutilation génitale comme punition pour avoir eu des relations homosexuelles.

Les Colonies, d'anciens sites radioactifs où doivent travailler les femems.
Les Colonies, d'anciens sites radioactifs où doivent travailler les femems. Crédit : George Kraychyk/Hulu

On se souvient aussi de Moira, l'une des Servantes, qui a réussi à s'échapper de l'enfer de Gilead pour rejoindre le Canada. Là-bas, elle a retrouvé Luke, le mari de sa meilleure amie June. Une lueur d'espoir qui annonce qu'ils vont combattre le régime ensemble et espérer libérer les Servantes de leur sort.

5. Parce que c'est un appel à la rébellion et à la sororité

The Handmaid's Tale est l'histoire d'une société qui opprime les femmes et de ces femmes qui décident d'unir leurs forces pour retrouver leur liberté et faire tomber le patriarcat comme la dictature de Gilead.

Déjà, dans la saison 1, la solidarité entre elles commençait à s'organiser. Dans cette nouvelle saison, les Servantes vont avoir besoin, plus que jamais, de se rebeller ensemble pour espérer pouvoir s'en sortir

June et Nick essaient de trouver des solutions pour s'échapper de l'enfer de Gilead.
June et Nick essaient de trouver des solutions pour s'échapper de l'enfer de Gilead. Crédit : George Kraychyk/Hulu

Mais tous les hommes ne sont pas contre les femmes dans cette société totalitaire. Nick, amant caché de June depuis plusieurs épisodes, va lui venir en aide et tenter de la sauver de l'enfer de Gilead. Grâce à leurs relations, Nick aide June à retrouver sa féminité, son plaisir et sa liberté sexuelle... Le combat contre l'oppression et les inégalités est une affaire de femmes et d'hommes et c'est bien ce que The Handmaid's Tale tente de démontrer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Droits des femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793183446
"The Handmaid's Tale" : 5 raisons de se (re)mettre à cette série féministe
"The Handmaid's Tale" : 5 raisons de se (re)mettre à cette série féministe
NOUS L'AVONS VUE - Après avoir vu les deux premiers épisodes de la seconde saison de "The Handmaid's Tale", on vous explique pourquoi il faut regarder cette série qui rappelle que la lutte pour les droits des femmes ne s'arrête jamais.
https://www.rtl.fr/girls/societe/the-handmaid-s-tale-5-raisons-de-se-re-mettre-a-cette-serie-feministe-7793183446
2018-04-30 08:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kX7KlweEBGIwDyUc5gjE4A/330v220-2/online/image/2018/0427/7793188894_la-deuxieme-saison-de-the-handmaid-s-tale-la-servante-ecarlate-vient-de-debuter-sur-ocs.jpg