4 min de lecture Séries

"Charmed" : pourquoi le reboot n'est pas la catastrophe annoncée ?

NOUS L'AVONS VU - Le "pouvoir des trois" vient d'être ressuscité par CW. Les anciennes actrices sont mitigées, les fans effrayés... Que vaut ce "Charmed" new look ?

Les trois nouvelles sœurs sorcières de "Charmed"
Les trois nouvelles sœurs sorcières de "Charmed" Crédit : CW
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Les trois sorcières les plus célèbres de la télévision sont de retour. Macy, Mel et Maggie viennent de remplacer sur la chaîne américaine CW, Prue, Piper, Phoebe et Paige dans le reboot de la série Charmed. Pour l'heure, seuls deux épisodes de la saison 1 viennent d'être dévoilés au public américain dans un contexte particulièrement tendu. 

Il faut dire que ce nouveau Charmed était attendu au tournant. C'est là le prix à payer lorsque l'on réinterprète un classique adoré par des millions de fans à travers le monde. Les actrices originelles ont déjà été très négatives lorsque des journalistes les interrogeaient sur cette réinterprétation de la série qui les a rendues célèbres. 

Holly Marie Combs, qui jouait la calme et réfléchie Piper, n'a pas du tout apprécié le concept de ce reboot qu'elle a qualifié de "marketing opportuniste". Alyssa Milano (Phoebe) a déclaré qu'elle aurait "aimé qu'on vienne [les] voir et qu'on [les] implique dans le projet dès le début". Shannen Doherty s'est montrée plus optimiste sur cette résurrection : "Les deuxièmes vies sont géniales, je soutiens ce retour", a-t-elle déclaré. 

Les fans quant à eux semblaient curieux mais déjà prêts à réduire en cendres la nouvelle série qui osait toucher à leurs souvenirs. Avaient-ils raison d'être autant sur la défensive ? 

>
Charmed Reboot (2018) - Trailer VOSTFR

Un casting vif et drôle

À lire aussi
séries
"La Chronique des Bridgerton", saison 2 : l'auteure annonce des scènes "incroyables"

Première chose : passe-t-on un bon moment en regardant les premiers épisodes de ce Charmed "new look" ? Honnêtement, oui. Ce reboot est étonnamment drôle, joyeux et très vif. Cette bonne ambiance, qui appartient à l'ADN de la série, fonctionne grâce à un montage qui favorise les punchlines comiques, une écriture ciselée qui pioche allègrement dans l'actualité pour créer quelques situations humoristiques et dans le casting. 

Les trois nouvelles sœurs et leur nouvel "être de lumière" Harry se débrouillent bien. Chacun pioche un peu dans la palette des émotions des précédentes actrices sans pour autant se lancer dans un concours d'imitations. La proximité la plus frappante dans les interprétations est sans doute entre Alyssa Milano (Phoebe) et Sarah Jeffery (Maggie). Les deux sont les benjamines de la famille et elles savent rouler des yeux en jouant les adolescentes excédées comme personne.

Les autres personnages sont des mélanges. Madeleine Mantock qui joue Macy est pour l'heure la plus discrète et la moins mémorable. Il faut dire qu'elle doit reprendre les rôles de Prue (elles ont le même pouvoir) et de Paige (elle n'a pas grandi avec ses deux sœurs). Deux personnalités aux antipodes. Melonie Diaz (Mel) prend, quant à elle, le plus la lumière et injecte une bonne dose de modernité. Elle est féministe, lesbienne et infuse son discours de références très actuelles : #MeToo, culture du viol, patriarcat... Le tout est parfois un peu trop direct et mériterait plus de finesse, mais le tout fonctionne.

Celui qui sort son épingle du jeu, car le personnage est entièrement repensé est Harry. Il remplace Leo au poste de l'être de lumière, le guide des sœurs dans l'apprentissage de la sorcellerie. Fini l'aspect sérieux et chevalier blanc, Harry est drôle, je-sais-tout et donc délicieusement irritable. Il s’approche un peu plus de l'archétype d'un Rupert Giles dans Buffy contre les vampires. Il est aussi au cœur du premier "cliffhanger" du pilot de la saison 1 puisque le scénario laisse planer le doute sur ses véritables intentions... 

Pas plus cheap que la série originale

Est-ce cependant une excellente série qui entrera dans l'histoire ? La réponse est non. À l'heure où le fantastique compte des séries comme Supernatural, Game of ThronesThe Magicians, American Horror Story ou Penny Dreadful, ce Charmed 2.0 n'est clairement pas au niveau. 

L'intrigue, tout d'abord, est évacuée à la vitesse de l'éclair. En un épisode, on compte : la présentation de la mère, sa mort et son deuil très rapidement digérée par les trois sœurs, la découverte de leurs pouvoirs, un doute d'une minute trente, un être de lumière, un démon, une sœur inconnue qui révèle qu'elle est un enfant caché... Ça fait beaucoup. Les fans de la première série s'y retrouveront. Les autres seront certainement un peu perdus. 

Le scénario n'est pas non plus un modèle du genre, mais Charmed n'a jamais fait de miracle. Chaque épisode aura droit à son démon et sa thématique associée. Il n'y a pas une originalité considérable dans la façon de poser le cadre de la série : même maison, même Livre des Ombres, même éléments déclencheurs... Pour le contenu des histoires, ceux qui pensent que ce Charmed de 2018 est pire que la série originale ont sans doute oublié les errements de la série originale : Paige en vampire, attaques de trolls invisibles et des sœurs Halliwell qui jouent comme si elles avaient 5 ans, Phoebe qui devient la reine des enfers ou une sirène dorée... Nous étions loin d'un Golden Globe.

L'autre élément très critiquable est la qualité des effets spéciaux. Dans la plus grande tradition de Charmed, ils sont parfaitement risibles. Les téléportations sont volées à Harry Potter, le grand démon de glace final a été volé à Game of Thrones... Le tout semble avoir été réalisé avec un budget minuscule... mais là encore, cela peut rappeler les horreurs de la série originale qui avait, elle, l'excuse d'être née en 1998.

Reste alors à savoir si la série sera capable de plaire à un nouveau public tout en capitalisant sur les fans de la première heure. Si la série n'est pas un cauchemar, elle est à des années-lumière de ce qu'il se fait de mieux en 2018. Un plaisir coupable qui devra se singulariser rapidement pour survivre, tout au plus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Fil Super Télévision
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants