2 min de lecture Paris

Le rappeur Médine ne se produira finalement pas au Bataclan

Les concerts de Médine prévus au Bataclan, et auxquels s'opposaient des familles de victimes des attentats du 13 novembre, auront finalement lieu au Zénith de Paris en février.

Le rappeur Médine, le 26 mai 2017 en concert à la Cigale
Le rappeur Médine, le 26 mai 2017 en concert à la Cigale Crédit : SADAKA EDMOND/SIPA
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Le rappeur Médine ne se produira pas au Bataclan, la salle touchée par les attentats du 13 novembre, mettant un terme à un débat initié avant l'été par des politiques. "Médine et Le Bataclan ont décidé, dans une volonté d'apaisement, que les concerts initialement prévus au Bataclan, les 19 et 20 octobre 2018, soient reportés dans une autre salle parisienne", indique la salle dans un communiqué vendredi 21 septembre.

C'est finalement au Zénith de Paris que Médine se produira le 9 février 2019. Une annulation que le rappeur qualifie de "décision douloureuse", dans un communiqué publié sur Twitter. "Certains groupes d'extrême droite ont prévu d'organiser des manifestations dont le but est de diviser, n'hésitant pas à manipuler et à raviver les douleurs des familles des victimes", a-t-il regretté.

Plus tôt dans la journée, les avocats Bernard Benaïem et Caroline Wassermann, qui défendent une dizaine de familles de victimes des attentats, avaient annoncé à RTL saisir le tribunal administratif en référé pour demander l'interdiction des deux concerts du rappeur prévus les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan. Un autre avocat de familles de victimes avait également saisi en ce sens le procureur de la République de Paris

Médine condamne les attentats du 13 novembre

Les détracteurs de Médine estiment que le rappeur incite à la haine dans ses chansons. Laurent Wauquiez avait qualifié la programmation du chanteur au Bataclan de "sacrilège pour les victimes, déshonneur pour la France". "Aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du #Bataclan", avait quant à elle jugé Marine Le Pen.

À lire aussi
Le chanteur Henri Dès People
Henri Dès hospitalisé, sa tournée à Paris annulée

Médine n'a pourtant eu de cesse de renouveler ses "condamnations passées à l'égard des abjects attentats du 13 novembre 2015"Dans un communiqué, il avait accusé l'extrême droite de vouloir "dicter la programmation de nos salles de concerts" et "plus généralement limiter notre liberté d'expression".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Bataclan Attentats à Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants