2 min de lecture Bataclan

Médine au Bataclan : deux avocats saisissent le tribunal en référé pour interdire les dates

INFO RTL - Les avocats d'une dizaine de familles victimes de la tuerie du Bataclan vont saisir le tribunal administratif en référé pour demander l’interdiction des deux concerts du rappeur Médine prévus dans un mois dans la salle de concert, qui fut le théâtre des attentats du 13 novembre 2015.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Bernard Benaïem, avocat des familles de victimes du Bataclan revient sur les plaintes visant le rappeur Médine. Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Nicolas Burnens et Clémence Bauduin

Ils veulent interdire les concerts du rappeur Médine au Bataclan. Deux avocats, Bernard Benaïem et Caroline Wassermann, qui défendent une dizaine de familles de victimes du 13 novembre, vont saisir le tribunal administratif en référé pour demander l’interdiction des deux spectacles du chanteur prévus dans un mois dans la salle de concert parisienne, endeuillée par les attentats.

Cette annonce intervient alors qu’un autre avocat de familles de victimes du 13 novembre a demandé l'ouverture d'une enquête préliminaire pour les propos de Médine, incitant selon lui à la haine, à la discrimination et à la violence. Il a saisi en ce sens le Procureur de la République de Paris.

Deux actions en justice qui interviennent alors que le rappeur doit se produire au Bataclan les 19 et 20 octobre prochains, trois ans presque jour pour jour après les attentats du 13 Novembre, qui ont fait 90 morts dans la salle de concert. Les dates affichent d'ores et déjà complets.

À lire aussi
La salle de concert du Bataclan avait été touchée lors des attentats de Paris, le 13 novembre 2015. Attentats à Paris
Attentats du 13 novembre : un nouveau suspect inculpé en Belgique

En cause, un album intitulé "Jihad"

Ces concerts déplaisent à certaines familles de victimes des attentats, selon lesquelles les textes très ambigus du rappeur, qui évoquent l'islamisme, le djihad ou encore la condamnation de la laïcité, seraient une offense à la mémoire des victimes. En cause, les paroles "crucifions les laïcards comme à Golgotha" d'une chanson de 2015 ainsi qu'un album de 2005, intitulé Jihad et que beaucoup jugent irrespectueux au vu de l'histoire douloureuse du Bataclan. L'indignation est partagée par des élus de droite et d'extrême droite

Toutefois, les familles des victimes restent divisées sur ce dossier extrêmement sensible. Certaines d'entre elles parlent de "fautes", affirmant que laisser Médine chanter au Bataclan ajoute "de la douleur à la douleur". D'autres familles rappellent que la salle reste libre de sa programmation, malgré son histoire tragique. Elles soulignent notamment qu'interdire les concerts du rappeur risque "d'instrumentaliser les victimes".

Interpellé à l'Assemblée nationale cet été sur le sujet, le Premier ministre Édouard Philippe a invoqué le respect "scrupuleux de "la loi" et de la "liberté d'expression" pour expliquer l'absence d'intervention du gouvernement dans ce dossier. De son côté, le Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb n'a pas exclu d'interdire les concerts de Médine au Bataclan s'il y a un risque de trouble à l'ordre public, "dans les limites de la loi".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bataclan Attentats Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794875014
Médine au Bataclan : deux avocats saisissent le tribunal en référé pour interdire les dates
Médine au Bataclan : deux avocats saisissent le tribunal en référé pour interdire les dates
INFO RTL - Les avocats d'une dizaine de familles victimes de la tuerie du Bataclan vont saisir le tribunal administratif en référé pour demander l’interdiction des deux concerts du rappeur Médine prévus dans un mois dans la salle de concert, qui fut le théâtre des attentats du 13 novembre 2015.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/medine-au-bataclan-deux-avocats-saisissent-le-tribunal-en-refere-pour-interdire-les-dates-7794875014
2018-09-21 11:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LnRRBhd2n3lkhyoFNQAw-Q/330v220-2/online/image/2017/1110/7790900190_la-devanture-du-bataclan-ou-89-personnes-ont-ete-tuees-lors-de-la-prise-d-otages-le-13-novembre-2015.jpg