2 min de lecture Orthographe

"J'ai été" ou "je suis allé" : que faut-il dire et écrire ?

Ce samedi, Muriel Gilbert répond à une question qui semble en tarauder plus d'un : dit-on "j’ai été" ou "je suis allé" ?

livre Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
"J'ai été" ou "je suis allé" : que faut-il dire et écrire ? Crédit Image : Robert MacPherson / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date :
La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

"J’ai été" est-il moins correct que "je suis allé" ? C’est l’un des sujets sur lesquels je reçois le plus de courrier. Le dernier émane de Christiane, mais il y a aussi Solange, qui me confie que ses "oreilles saignent" chaque fois qu’elle entend "j’ai été au marché". "Non, non et non, s’énerve-t-elle : je suis allée au marché. Merci de me dire si je me trompe, auquel cas j’arrêterai de reprendre tout le monde et de m’énerver à ce sujet."

Il y a aussi Kate, qui est interprète de conférence, et "furieusement agacée" par l’utilisation de "j’ai été à la place de je suis allé" et Frédérique, qui en a les oreilles écorchées !

Je vais peut-être les surprendre un peu, parce que, comme souvent en matière de langue, tout n’est pas aussi nettement noir ou blanc. C’est vrai, l’Académie française partage leur opinion : "Le verbe Être est trop souvent employé [aux temps composés] à la place du verbe Aller, qui doit toujours lui être préféré dans le sens de Se rendre (à)", écrit-elle dans la rubrique Dire, Ne pas dire de son site Internet. Pour les Immortels, donc, pas question de dire "Il a été à Paris" pour "Il est allé à Paris".

Dans l'expression soignée on emploie "aller"

Si vous dites plus souvent "j’ai été au marché" ou "j’ai été chez ma mère" que "je suis allé au marché" et "je suis allé chez ma mère", ne vous inquiétez pas trop néanmoins, parce que Larousse.fr est déjà nettement moins strict que l’Académie. Il recommande simplement, "dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, d’employer aller", et de dire : "je suis allé me promener" plutôt que "j’ai été me promener".

À lire aussi
orthographe
Des soucis pécuniers… ou pécuniaires ? Que faut-il dire et écrire ?

Et son grand frère le Larousse de papier est encore plus permissif. Il note juste que le verbe être "sert de substitut à aller aux temps composés", avec l’exemple "J’ai été à Rome". Idem pour le Robert, qui donne tout bonnement le verbe être comme synonyme d’aller au participe passé. En résumé, pour Le Petit Larousse comme pour Le Petit Robert 2021, dire "j’ai été au marché" n’est pas une erreur, c’est une façon tout à fait légitime de dire "je suis allé au marché".

Une racine du latin populaire

J’en entends quelques-uns qui soupirent de soulagement. Et vous le serez encore davantage, soulagés, si vous allez consulter le Dictionnaire historique de la langue française : vous y lirez que "en latin populaire, esse [qui a donné notre verbe être] (…) s’employait déjà pour aller" dans la langue populaire. D’ailleurs, le grammairien Grevisse le confirme : l’emploi d’être pour aller remonte aux origines de la langue.

Bref, dire "j’ai été" pour "je suis allé" est bel et bien un usage ancien, que nos dictionnaires usuels ont désormais entériné. Le choix de l’une ou l’autre formule est une question de niveau de langue, et chacun est libre d’adopter celui qu’il désire, en fonction de son propre style, et des circonstances. Je vous conseillerais quand même de suivre la recommandation de Larousse.fr : à l’écrit en particulier, employez "je suis allé", car "J’ai été" est encore considéré par beaucoup comme relevant du langage familier… pour le moment ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orthographe Mots Littérature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants