2 min de lecture Orthographe

Touts ou aucuns : des s où on ne les attend pas !

On se demande souvent s’il faut écrire "tout" ou "tous"… et si parfois il fallait écrire les deux ? Muriel Gilbert revient sur quelques curiosités en matière de pluriels.

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Touts ou aucuns : des s où on ne les attend pas ! Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Venantia Petillault

Il y a peu, amis des mots, Stéphane Carpentier m’a transmis une question de son charcutier, Olivier, "le roi du saucisson". Olivier, m’a-t-il confié, est turlupiné par la question suivante : dit-on "tous azimuts ou tout azimut" ?

Je comprends qu’il se le demande, parce qu’on entend les deux versions aussi souvent l’une que l’autre. N’ayez crainte, Olivier, nous allons vous déturlupiner illico. La réponse est… tous azimuts. "Tous azimuts" veut dire "dans toutes les directions", donc c’est un pluriel, et évidemment on s’écrit tous et avec un S à azimuts. Voilà pour Olivier. 

J’en profite pour évoquer une curiosité fort peu connue portant sur le mot tout. On se demande souvent s’il faut écrire TOUT ou TOUS. Eh bien parfois, il faut écrire les deux : TOUTS ! Vous croyez peut-être que je plaisante. Que nenni ! Ça peut se produire quand tout est employé comme nom. Si je dis "C’est un tout", ou "Le tout, c’est de s’y faire", tout est un nom. Et ce tout prend, assez naturellement, un s au pluriel. Larousse.fr donne l’exemple : "Ces agglomérations de matériaux variés forment des touts compacts".

Ça ne se rencontre pas très souvent, mais c’est rigolo. Non ? Enfin, pour moi, c’est rigolo. 
Et tenez, tant qu’on en est à douter sur les singuliers et les pluriels, je vais répondre à Maguy, qui m’écrit qu’elle est heurtée par une expression qu’elle relève sur les sites d’annonces immobilières : "aucun travaux" (avec aucun au singulier, travaux étant bien sûr un pluriel).

Pour moi, dit-elle, aucun signifie "pas un seul", dit-elle, alors pourquoi travaux au pluriel ? Pourquoi ne pas dire simplement dans ce cas : "pas de travaux" ? Maguy a raison, bien sûr : "pas de travaux", c’est sans doute la meilleure solution. Mais écrire "aucuns travaux" est tout à fait possible… du moment qu’on met un s à aucuns.

À lire aussi
Les pages d'un dictionnaire (illustration) orthographe
Elle est belle, votre belle-mère ?

C’est vrai que, ça aussi, c’est inhabituel, mais ça existe. L’adjectif indéfini aucun, explique le Larousse, "ne s’emploie au pluriel que devant un nom sans singulier", et il donne l’exemple "aucuns frais supplémentaires ne sont à prévoir". Et en effet, frais, comme travaux, n’existe qu’au pluriel. Mais travaux existe au singulier, me direz-vous : c’est travail… Effectivement, on peut faire "un travail de classement" ou "des travaux de classement".

Mais quand il y a des travaux sur la route ou quand un appartement nécessite des travaux, dans ce sens le mot n’a pas de singulier. Le dictionnaire donne également les exemples de "Aucunes fiançailles n'auront été plus somptueuses ; Elles non plus ne toucheraient aucuns gageses", avec aucun/e toujours au pluriel, puisque les fiançailles et le mot gages dans ce sens n’existent qu’au pluriel.

En résumé : aucuns travaux, aucuns frais, aucunes fiançailles… hop, tout le monde au pluriel ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orthographe Littérature Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants