2 min de lecture Orthographe

Écrit-on "vous nous avez manqué" ou "vous nous avez manqués" ?

Pour mieux comprendre les participes passé et ne plus faire d'erreurs, Muriel Gilbert donne des astuces.

livre Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Écrit-on "vous nous avez manqué" ou "vous nous avez manqués" ? Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Un ami des mots du nom de Jérôme m’a envoyé une photo. C’est un panneau, qui dit : "À tous nos clients fidèles, 1 000 mercis. Vous nous avez manqué, vous nous avez soutenu. Nous sommes heureux de vous retrouver !" Et Jérôme m’écrit, sur langue@rtl.fr, qu’il travaille pour une grande enseigne qui, après le confinement, a installé ce panneau. Mais il se trouve que quelqu’un, sans doute un barjot dans mon genre, a modifié l'accord de "soutenu" en ajoutant un S au stylo bille. Naturellement, Jérôme veut savoir qui a raison : sa grande enseigne ou le client. Et le gagnant est… le client !

Cette phrase comporte certaines de ces particularités qui font tout le délice des règles de l’accord du participe passé. Petite révision : le participe passé employé avec avoir s’accorde non pas avec le sujet du verbe mais avec le complément d’objet direct, s’il est placé avant le verbe. C’est pour cette raison que l’on dit : "J’ai fait une boulette" (j’ai fait quoi, une boulette, COD placé après le verbe, je n’accorde pas) alors qu’on dit "la boulette que j’ai faite" (j’ai fait quoi ? Une boulette, placé avant le verbe : on accorde). "Stéphane a pris une pomme", mais "C’est la pomme que Stéphane a priSE".

L’affiche dit "Vous nous avez manqué ; vous nous avez soutenu". Les deux verbes semblent construits de la même manière, donc on pourrait juger naturel de les accorder de la même manière. Eh oui, mais non. "Vous nous avez soutenu(s)" : vous avez soutenu qui ? Nous : COD, placé avant le verbe, on accorde : soutenuS. CQFD : le client correcteur avait raison. Jérôme devra bien réimprimer son panneau en ajoutant un S.

Les merveilles du participe passé

En revanche, dans la première partie du message : "Vous nous avez manqué", vous avez manqué "à qui" : complément d’objet indirect, donc pas d’accord ! En fait, ce qui est passionnant, dans le cas de l’affiche de Jérôme, c’est qu’on y trouve deux verbes qui ont plusieurs sens et qui, selon le sens, vont s’accorder différemment.

À lire aussi
Une femme tient un dictionnaire (illustration) langue française
Quel est le sens exact du mot "chance" ?

On écrit "vous nous avez soutenUS" tout court, mais "vous nous avez soutenU… que vous alliez revenir". On pourrait aussi écrire "vous nous avez manquéS" avec un S en utilisant "manquer" dans un autre sens, comme dans : "Vous êtes passés chez nous alors que nous venions de sortir : vous nous avez manquéS" (vous avez manqué qui, nous, COD placé avant, on accorde) Les merveilles du participe passé !

(Ah, et Stéphane Carpentier est persuadé que c’est moi qui ai corrigé cette affiche, mais non. Promis Jérôme, ce n’est pas moi. J'avoue, ça m’arrive, de ne pas pouvoir me retenir de corriger des fautes dans l’espace public, mais je corrige toujours en rouge, la couleur des correcteurs !)

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orthographe Mots Littérature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants