2 min de lecture langue française

Aplaventrisme, pétrichor, Covid (le ou la)... : bienvenue dans les dictionnaires 2021

Le "Petit Larousse" et le "Petit Robert" ont publié leurs versions 2021. Muriel Gilbert en est tout émue.

Micro générique Switch 245x300 Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Aplaventrisme, pétrichor, Covid (le ou la)... : bienvenue dans les dictionnaires 2021 Crédit Image : Fred Dufour / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Gregory Fortune

Quand sortent les éditions toutes neuves du Petit Larousse et du Petit Robert, je suis comme une folle. Ces deux petits bonshommes sont mes amis, mes doudous, mes livres de chevet, mes armes contre les fautes, bref, mes outils favoris. Sans dictionnaire, un correcteur n’est rien. Une correctrice non plus. Une correctrice sans dictionnaire, c’est un comédien sans texte, une voiture sans volant, un baiser sans moustache.

Car évidemment, un correcteur ne sait pas tout par cœur. Alors, quand les nouveaux "dicos" pointent le bout de leurs pages, le rituel veut que l’on aille vérifier quels sont les mots nouveaux. Autrement à quoi bon changer de dictionnaire ? Côté Larousse 2021, j’ai été particulièrement charmée par un néologisme inventé par les francophones d’Algérie : l’aplaventrisme, qui désigne "le fait d’adopter une attitude servile, de ramper devant ses supérieurs". 

Quant au Robert 2021, il m’a enchantée en me faisant découvrir qu’il existe un mot pour désigner l’odeur délicieuse "qui se dégage de la terre lorsque tombe la pluie après une période sèche" : c’est le pétrichor. Merveilleux.

Féminicide

Moins réjouissant, mais signe des temps, le Larousse, quelques années après le Robert, a adopté le terme de féminicide, qui désigne le "meurtre d’une femme ou d’une jeune fille en raison de son appartenance au sexe féminin", un terme qui n’est pas reconnu par le code pénal.

À lire aussi
Un livre ouvert. langue française
Rognons, tripes... Pourquoi certains aliments changent de nom quand ils sont cuisinés

Et les mots de la crise du coronavirus ? Les termes et les usages qui sont apparus pendant cette crise sont trop récents pour avoir été intégrés aux dictionnaires papier. Néanmoins, le Robert a été particulièrement malin de les intégrer dans ses versions numériques et dans son édition en ligne, où vous trouverez la définition de Covid, notamment. 

Ah, et d’ailleurs, nous parlions du genre du Covid il y a peu. Eh bien, exactement comme je l’avais parié, le Robert dit "Covid : nom masculin ou féminin". Vous avez le choix. La définition étant "maladie infectieuse et contagieuse causée par un coronavirus". Avec les exemples "patients atteint du, de la Covid". 

Le déconfinement est bien dans le dictionnaire

Le dictionnaire a aussi mis à jour sa définition du mot barrière, pour intégrer les "gestes barrières", et, pour les nombreux auditeurs qui m’ont écrit pour me poser la question, oui, on pourrait écrire "des gestes barrière" sans S à barrière, parce qu’on peut considérer que ce sont des gestes qui font barrière. Mais le Robert (et le journal Le Monde aussi, d’ailleurs) met un S aux deux termes, ce qui revient à considérer que ce sont des gestes qui sont des barrières. Les deux se défendent tout à fait. 

Et, là encore, cela satisfera les amis des mots qui étaient perturbés que l’on utilise ce terme alors qu’il n’était pas les dictionnaires, le Robert en ligne a mis à jour son entrée "confinement" en intégrant son contraire : ça y est, le déconfinement est bien dans le dictionnaire. Youpi !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
langue française Orthographe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants