1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Y aura-t-il suffisamment d'iPhone 13 à Noël ?
2 min de lecture

Y aura-t-il suffisamment d'iPhone 13 à Noël ?

La firme technologique américaine aurait réduit ses objectifs de production pour la fin d'année face à la pénurie mondiale de puces électroniques.

Apple a mis à jour sa gamme d'iPhone mardi 14 septembre
Apple a mis à jour sa gamme d'iPhone mardi 14 septembre
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Une pénurie d'iPhone 13 à Noël se confirme alors qu'Apple est rattrapé à son tour par la crise mondiale de composants électroniques. Selon l'agence Bloomberg, le groupe technologique américain aurait d'ores et déjà prévu de réduire ses objectifs de production d'iPhone 13 à 70 millions d'unités d'ici la fin de l'année. Conséquence : 10 millions d'appareils devraient manquer en magasin à travers le monde si la demande ne faiblit d'ici les fêtes de fin d'année. Apple avait déjà dû reporter d'un mois la livraison de ses nouveaux iPhone cet automne.

Parmi les principaux acheteurs de puces électroniques au monde avec Samsung, Apple fait lui aussi les frais de la situation de pénurie mondiale de semi-conducteurs. Ces composants essentiels au fonctionnement de tous les appareils électroniques sont en rupture en raison de la forte demande mondiale qui a succédé à la pandémie mais aussi aux tensions géopolitiques entre les États-Unis et la Chine. 

Le retour à la normale n'est pas attendu pour cette année. Les fournisseurs ont prévenu qu'ils ne pourraient pas répondre à la demande jusqu'en 2022 et peut-être au-delà. Également en proie à des difficultés dans ses usines vietnamiennes d'assemblage de téléphones, Apple n'a pas indiqué si il comptait augmenter ses prix pour compenser le manque à gagner sur ses bilans de fin d'année. L'entreprise avait déjà dû décaler 

Les marques vont privilégier les modèles les plus chers

Cette situation n'affecte pas seulement l'iPhone. Plutôt épargnés jusqu'ici, les constructeurs de smartphones commencent à faire les frais de la tension sur les puces électroniques. Un analyste interrogé par CNBC prévoyait fin septembre une baisse de 10% des prévisions de production des marques avec une probable augmentation des prix des téléphones et un épuisement des références les plus abordables, les constructeurs privilégiant les modèles haut de gamme pour optimiser leurs marges.

À lire aussi

Plus largement, la crise n'épargne aucun domaine de l'électronique grand public, de l'industrie automobile aux jeux vidéo. Il sera cette année encore très difficile de mettre la main sur les nouvelles Xbox et la PS5 pour Noël, deux consoles lancées durant l'automne 2020.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/