2 min de lecture Propulsé

Une météorite géante va-t-elle s'écraser sur Terre le 2 novembre ?

FACT CHECKING - Le lundi 2 novembre, veille de l'élection présidentielle américaine, est devenue pour de nombreuses personnes la date de l'apocalypse. En cause, la météorite VP1 2018 qui viendrait mettre fin à l'humanité.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Une météorite va-t-elle s'écraser sur Terre le 2 novembre ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Nicolas Barreiro

Depuis deux ans, une rumeur tourne sur les réseaux sociaux. Une météorite géante va frapper notre globe terrestre avec des conséquences terribles pour l’espèce humaine.

Cette rumeur qui s’est amplifiée le 22 août dernier quand la NASA a confirmé que la météorite VP1 2018 s'approchait de la Terre et en serait vraiment très proche début novembre.

Sur Internet, on peut voir défiler des messages de paniques, certains parlent de se préparer, allant jusqu'à évoquer l’achat de bunker alors que beaucoup doutaient de cette collision. La rumeur s’est encore amplifiée avec la date du lundi 2 novembre, soit un jour avant le vote pour l’élection présidentielle américaine.

Plus la peine d’aller au cinéma, le film catastrophe est au coin de la rue. Et pourtant, chers croyants de l’apocalypse , vous pouvez désinscrire à votre stage de survivalisme. Non la météorite VP1 2018 ne s’écrasera pas sur terre le 2 novembre prochain.

Pourquoi la rumeur persiste ?

À lire aussi
Un satellite au-dessus de la Terre (illustration) Propulsé
Un "satellite éboueur" va être envoyé dans l'espace en 2025

Cette météorite existe bel et bien, elle même observée depuis deux ans. Selon les astronomes, elle mesure deux mètres et les chances qu’il rentre en collision avec la terre serait de 0,41%.

"Il a été observé 21 fois en 13 jours, ce qui nous permet de calculer précisément son orbite", explique Jonti Horner, professeur en astrophysique à l'Université du Queensland du Sud (Australie), dans un article du journal en ligne australien The Conversation. Une observation fine qui permet de savoir qu’il passera début novembre non loin de notre orbite.

Problème, dans l’espace le concept de proximité n’est pas vraiment le même que sur Terre puisque lorsque l'on dit que VP1 2018 passerait à proximité immédiate, il s’agit de 3,7 millions de kilomètres.

Des astéroïdes qui passent près de chez nous, il y en aurait moins d’une centaine et depuis qu’une météorite a, on le pense, éteint les dinosaures il y a 66 millions d’années, la mécanique de la peur se met en marche à chaque annonce d’un astéroïde en approche.

Très présente sur les réseaux sociaux aux États-Unis, la date du passage de l’astéroïde coïncidant avec l’élection à la Maison Blanche amplifie cette rumeur.

Un événement similaire qui alimente la peur

Le 15 février 2013 dans la région de Tcheliabinsk, en Russie, une météorite de 15 à 17 mètres de diamètre est entrée dans l’atmosphère. Aucun radar n'a su la repérer, elle a finalement explosé à 20 ou 40 kilomètres au-dessus du sol russe.

Une explosion de 500 kilotonnes, des milliers de blessés pour un astéroïde que l’on avait pas repéré. Un exemple qui alimente cette crainte de l’astéroïde tueur mais ce qui est intéressant c’est la persistance de cette infox.

Malgré les dires de la NASA, des médias et des autorités, la météorite de début novembre reste encore inquiétante pour de nombreuses personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Météorite Espace
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants