1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Thomas Pesquet sur le tir antimissile russe qui a menacé l'ISS : "Tout le monde en pâtit"
2 min de lecture

Thomas Pesquet sur le tir antimissile russe qui a menacé l'ISS : "Tout le monde en pâtit"

INVITÉ RTL - De retour sur Terre depuis une semaine, l'astronaute français est revenu sur RTL sur la destruction d'un satellite en orbite par la Russie dont les débris ont menacé l'ISS lundi.

Thomas Pesquet à Cologne après sa deuxième mission à bord de l'ISS
Thomas Pesquet à Cologne après sa deuxième mission à bord de l'ISS
Crédit : AFP
Thomas Pesquet était l'invité de RTL soir mardi 16 novembre
12:03
La Fabrique de l'espace - Teaser
00:39
Julien Sellier

Thomas Pesquet réagit aux tensions diplomatiques entre la Russie et les États-Unis. Washington a accusé lundi Moscou d'avoir détruit un satellite en orbite, à l'occasion d'un test de destructeur de missile antisatellite qui a généré des milliers de débris qui ont poussé l'équipage de la Station spatiale internationale à se réfugier dans leurs vaisseaux pour préparer une possible évacuation d'urgence.

"Ce sont des événements qui n'arrivent pas souvent et qui qui créent des complications pour tout le monde", a souligné l'astronaute, invité de RTL ce mardi 16 novembre. "On ne parle pas d'un nuage de débris qui a frôlé l'ISS, mais ce n'est quand même pas une situation dans laquelle on a envie de se trouver régulièrement. Et c'est pour ça qu'on a normalement des accords entre les sites, entre les agences et on va dire des règles, même si elles sont non écrites, qui font en sorte qu'on essaye de ne pas faire proliférer ce genre de débris en orbite parce qu'au final, c'est tout le monde qui en pâtit".

Pour autant, le Français n'est pas inquiet de la prolifération des débris orbitaux. "Oui, il y a de plus en plus de débris parce qu'il y a de plus en plus d'activité, mais en fait, maintenant, on fait les choses de manière plus vertueuse. On pense à désorbiter les satellites en fin de vie avant qu'ils n'aient plus assez de carburant pour être capable de le faire (...) On essaie de faire rentrer nos débris dans l'atmosphère (...) Ça nous permet d'évacuer un peu l'orbite basse et de la laisser accessible pour toutes les missions dont on aura besoin dans le futur. On arrive un peu au pic de ce problème en ce moment, mais avec la prise de conscience qu'on a depuis quelques années et le fait que maintenant, on en produit énormément moins (...) je pense que ça va diminuer dans les années qui viennent et qu'on va arriver à avoir ce programme sous contrôle".

L'espace vous passionne ?

La Fabrique de l’espace, un podcast présenté par Jules Grandsire de l’Agence spatiale européenne, qui nous fait découvrir celles et ceux qui font l’espace. Des astronautes bien sûr, mais aussi ses collègues à Terre, des personnes passionnantes, talentueuses, mais souvent méconnues. Un podcast RTL, coproduit par Colby Co. / T2CS, avec le soutien de l'Agence spatiale européenne.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/