3 min de lecture SFR

Télécoms : les opérateurs entre crise sanitaire et révolution industrielle

Alors que SFR a annoncé la suppression de 17% de ses effectifs, l'opérateur et ses autres concurrents doivent s'adapter aux nouvelles habitudes digitales des consommateurs.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Télécoms : les opérateurs entre crise sanitaire et révolution industrielle Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Florine Boukhelifa

En raison de l'épidémie de coronavirus, les plans sociaux et les faillites risquent de rythmer l'actualité économique des prochains mois. Le groupe de téléphonie SFR a notamment annoncé la suppression de 17% de ses effectifs, signe également du basculement de notre économie qui se digitalise à grande vitesse. Les opérateurs télécoms doivent ainsi s'adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs, mais aussi à un monde industriel qui va se développer en même temps que la 5G.

Le paradoxe des quatre principaux opérateurs français est que l'on n'a jamais autant utilisé internet ni les smartphones que ces derniers mois. Cependant, les gagnants ne sont pas les propriétaires des tuyaux, Orange, SFR, Bouygues ou Free, mais les plateformes de contenus comme Netflix, Amazon ou Facebook. En effet, les opérateurs télécoms ne gagnent pas autant d'argent que l'on pourrait penser lorsque les usagers passent plus de temps sur leurs téléphones ou demandent l'installation de la fibre.

Une guerre des prix fait rage dans le secteur. Des hausses du débit ou de la capacité de consommer sont proposées sans hausse de tarifs. Certains opérateurs font même savoir que le forfait 5G coûtera le même prix que le forfait 4G. Résultat, la France fait partie des pays les moins chers sur l'ADSL et la Fibre.

Forte hausse du trafic, mais chiffre d'affaires timide

Avec le télétravail et l'école à la maison, le trafic est en hausse de 35% chez SFR. Pourtant, l'entreprise n'a vu son chiffre d'affaires augmenter que de 2,4%. Il y aura donc bel et bien un problème de rentabilité du modèle à moyen terme. De son côté, Orange se voit reprocher le délaissement de son réseau de câbles ADSL en cuivre, car il n'arrive pas à obtenir des hausses de tarifs. Cela devient ainsi difficile de déployer le câble, la fibre, la 5G en même temps.

À lire aussi
Connecté
Motorola, Realme, Xiaomi, Oppo... 6 smartphones récents à moins de 500 euros

Dans ce schéma, la variable d'ajustement semble donc être les effectifs. Sur ce point, SFR est le champion du "cost killing", la chasse aux coûts fixes. Il s'agit du troisième plan en dix ans, le deuxième depuis que SFR a été repris par Numéricable en 2014. Petite spécificité, les ingénieurs expérimentés sont remplacés par de jeunes recrues, faisant baisser la masse salariale.

Arrivée de la quatrième révolution industrielle

En tout cas, on assiste à l'arrivée de la quatrième révolution industrielle, qui sera digitale. La fréquentation des boutiques physiques est en baisse, -30% chez SFR, car toute la relation client se fait à distance. 

Plus globalement, l'industrie va fonctionner à la 5G. Il s'agit du modèle de développement des opérateurs : vendre des capacités de calcul aux entreprises et pas forcément se développer sur le marché des particuliers. Avec les nouveaux services dans l'intelligence artificielle, la cybersécurité, les objets connectés et la domotique, il y aura certainement de la rentabilité à terme.

Ainsi, SFR entend recruter de nouveaux profils sur ces nouveaux métiers : 1.000 ingénieurs et 1.000 apprentis. La 5G et cette économie 4.0 va mettre cinq à dix ans pour monter en puissance, c'est donc le moment de renouveler les effectifs. 

Le plus : un DisneyStore sur cinq ferme ses portes

Il existe aujourd'hui 300 boutiques en Amérique du Nord, mais la compagnie a annoncé la fermeture de soixante d'entre eux dans les prochains mois. Désormais, l'essentiel des ventes de produits dérivés Disney se font en e-commerce.

18/20 à l'entreprise Roz dans le Jura

Une belle histoire économique, rapportée par Le FigaroRoz est le dernier fabricant de jeux d'échecs en bois français. Les ventes explosent depuis le confinement mais surtout grâce au succès mondial de la série de Netflix, Le Jeu de la Dame. Comme quoi le digital peut aussi avoir du bon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SFR Orange La 5G
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants