4 min de lecture Connecté

Surface Studio : que vaut le PC de Microsoft qui veut remplacer l'iMac

Microsoft veut jouer sur les plates-bandes d'Apple avec un PC à l'écran amovible taillé pour les créatifs.

Le Surface Studio est pensé comme un studio de création digitale par Microsoft
Le Surface Studio est pensé comme un studio de création digitale par Microsoft Crédit : Microsoft
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Microsoft s’attaque à l’iMac. À la fin du mois d’octobre, l’entreprise fondée par Bill Gates a présenté à New York ses orientations logicielles et matérielles et confirmé à travers la mise à jour de son logiciel Windows 10 "Creators Update" qu’elle se considérait désormais comme un fabricant de produits informatiques à destination des professionnels de l’image. À l’époque, un produit avait particulièrement marqué les esprits : le Surface Studio. 

Pendant matériel de ce nouveau parti-pris créatif, cet ordinateur de bureau haut de gamme doté d’un très grand écran tactile inclinable à l’horizontale avait poussé la presse à s’interroger si Microsoft ne venait pas de ringardiser l’iMac et de devenir plus cool qu’Apple. Cinq mois plus tard, le Surface Studio n’est commercialisé qu’aux États-Unis et se fait toujours attendre sur le Vieux continent où il devrait débarquer d’ici la fin de l’année. Nous avons pu l’approcher lors d’une présentation presse cette semaine pour vérifier s’il tenait ses promesses.

Mise à jour : Cet article a été rédigé au mois de mars après une session de test organisée par Microsoft. Depuis ce jeudi 15 juin, le Surface Studio est disponible en Europe et en France à partir de 3549 euros

Un écran magistral

Croquer, dessiner, modéliser, retoucher.. Le Surface Studio s’adresse à tous les créateurs qui ont besoin d’une très grande surface digitale de travail. Son gigantesque écran IPS de 28 pouces remplit parfaitement cette mission avec son format 3:2 autorisant l’affichage de deux feuilles A4 côte à côte en taille réelle et sa définition de 4.500 x 3.000 pixels supérieure à la 4K. Le tout fait moins de 13 mm d’épaisseur et est monté sur une base métallique au design épuré.

Le Surface Studio a un écran gigantesque de 28 pouces au ratio 3:2
Le Surface Studio a un écran gigantesque de 28 pouces au ratio 3:2 Crédit : RTLnet
À lire aussi
La 5G permettra de désaturer le réseau de données dans les grandes ville. Connecté
Bouygues, Orange, SFR, Free... La 5G est-elle disponible dans votre ville ?

Nouveau fleuron de la gamme Surface, le Surface Studio est un tout-en-un, même si Microsoft veut voir plus loin. "C’est un studio de création digitale. Par la forme, parce qu’on est capable de le mettre comme une planche de travail d’architecte à 20 degrés, parce qu’on peut facilement collaborer à plusieurs dessus, parce qu’on intègre le Dial qui va faciliter l’usage. C’est beaucoup plus qu’un all-in-one. C’est une nouvelle expérience amenée aux créateurs", assure Thierry Amerger, directeur de la division grand public de la marque. Sa sortie devrait intervenir quelques semaines après le lancement de la mise à jour Creators Update de Windows 10 qui doit rendre la 3D accessible à tous.

L’écran du Surface Studio est maintenu par deux bras articulés chromés permettant de le faire basculer de sa position standard à angle droit à une position inclinée de 20 degrés rappelant une table d’architecte, plus confortable pour dessiner sur l’écran avec le stylet fourni avec la machine. Les artistes invités par Microsoft à tester la machine se sont tous montrés enthousiasmés par cette possibilité qui leur rappelle l’inclinaison naturelle de l’homme dessinant sur une feuille de papier. Les bras articulés sont suffisamment résistants pour que l’écran ne cède pas un pouce de terrain sous la pression.

>
Le Surface Studio est monté sur deux bras articulé permettant de l'incliner jusqu'à 20 degrés Crédit Image : dailymotion | Date :

Pratique : le Surface Dial et tout Windows 10 tactile

L’écran semble donc être le plus gros atout du Surface Studio. Les dalles des produits surfaces commercialisés récemment renforcent ce sentiment. Pour en tirer pleinement profit, Microsoft a intégré trois profils colorimétriques modifiables en un clic dans les paramètres rapides de la barre de notifications : un mode sRGB, un mode DC-IP3 utilisé dans le cinéma numérique, et un mode "vif" pour des couleurs plus intenses.
Le Surface Studio propose tout Windows 10 dans une interface tactile. Il se contrôle aussi bien dans une configuration standard souris-clavier qu’avec les deux mains directement sur l’écran, un plus par rapport à l’iMac dont l’écran n’est pas encore tactile, Apple ayant seulement fait un pas vers le deux-en-un avec l’iPad Pro.

Pour profiter pleinement de la grande taille de l’écran, Microsoft a créé le Surface Dial, une petite molette à fixer sur l’écran permettant d’effectuer de nombreuses opérations en ayant les deux mains sur l'écran, sans passer par les menus. Il suffit  par exemple de dérouler la molette vers l’arrière ou vers l’avant pour naviguer à travers les modifications apportées à un projet dans une sorte de "contrôle Z" plus intuitif. Le Surface Dial fonctionne avec toutes les applications Microsoft et propose quelques fonctions de base (retour arrière, suivant, transparence, zoom, etc.) pour les autres logiciels. Les développeurs pourront l’intégrer à leurs outils car il est open source. En revanche, il n’est pas fourni avec le Surface Studio et est facturé 99 euros.

>
Le Surface Dial permet d'effectuer de nombreuses opérations sans quitter l'écran des mains Crédit Image : dailymotion | Date :

Décevant : les composants de génération précédente

En terme de performances pures, le Surface Studio déçoit. Cette machine de 10 kilos est propulsée par des composants déjà datés : un processeur i5 ou i7 Skylake, 32 Go de mémoire vive, un stockage hybride SSD et HDD de 2 To au maximum et une carte graphique Nvidia GeForce GTX 900 M, 965M ou 980M selon la configuration choisie. Une puce graphique de dernière génération (GTX 1060 ou 1070) n’aurait pas fait tâche dans un ordinateur dédié aux professionnels de l’image. "Il y a le discours et l’expérience. On peut regarder les spécificités techniques mais l’expérience prime", rétorque-t-on chez Microsoft.

À l’usage, les artistes invités par Microsoft ont l’air conquis par le Surface Studio, même s’ils n’étaient a priori pas conviés pour le dénigrer. Mike Stefanini, directeur artistique de l’Atomik Studio loue l’encombrement minimal offert par cette machine remplissant à la fois sa mission de PC de bureau et celle de tablette graphique pour un prix inférieur (à partir de 3.000 dollars aux États-Unis) à l’achat des deux produits. Cela dit, le mieux reste toujours de se faire sa propre opinion. Microsoft compte d’ailleurs établir des partenariats avec plusieurs  enseignes de distribution afin de donner la possibilité au plus grand nombre de tester son nouveau produit dans les prochaines semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Microsoft Ordinateurs
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants