2 min de lecture Connecté

Remaniement : le numérique n'a toujours pas de ministère

De nombreux acteurs du secteur regrettent que le remaniement n'ait pas profité au numérique, précieux durant le confinement, avec la création d'un ministère de plein exercice.

Cédric O, secrétaire d'État chargé du numérique
Cédric O, secrétaire d'État chargé du numérique Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le numérique n’a toujours pas de grand ministère. Le gouvernement formé par le nouveau Premier ministre Jean Castex lundi 6 juillet n’a pas profité à un secteur particulièrement en vogue durant le confinement, au grand dam de certains acteurs de l’écosystème qui plaident depuis longtemps pour la création d’un véritable portefeuille afin d’accélérer la transformation numérique du pays.

"Alors que la France vient de vivre le plus grand moment de transformation numérique de son Histoire, que les usages numériques développés pendant la période de confinement ont conforté la supériorité des solutions extra-européennes, le gouvernement envoie un signal particulièrement inquiétant en ne nommant pas un·e ministre du numérique", a regretté l’organisation de startups France Digitale dans un communiqué. De son côté, le Syndicat des entreprises de services du numérique a estimé que "cheville ouvrière de la relance, le numérique doit irriguer l’ensemble des ministres et des industries". 

Fin juin, 54 personnalités du monde du numérique (hackers, députés, dirigeants d’entreprise, experts) appelaient dans une tribune à la création d’un ministère du Numérique à la hauteur de ses enjeux. "La création d'un ministère du Numérique, de plein exercice, déployant une action interministérielle en lien avec l'ensemble des Ministères, refléterait l'omniprésence du numérique. Cette synergie est indispensable à la conduite d'une action efficiente, dans notre contexte budgétaire contraint", écrivaient-ils alors.

Avec ou sans Cédric O ?

Parmi les trente ministres et ministres délégués annoncés lundi par le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler, aucun n’est dédié au numérique. Bruno Le Maire reste ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. La liste des secrétaires d’État sera dévoilée dans les prochains jours. Cédric O reste pour l’instant en charge du Numérique sous la tutelle de Bercy et des Comptes publics. On ne sait pas encore s’il sera remplacé et si le périmètre de ses attributions sera impacté par la redistribution des cartes. 

À lire aussi
L'iPhone 12 est disponible depuis le 23 octobre 2020 Connecté
Test de l'iPhone 12 : faut-il se laisser tenter par le premier iPhone 5G d'Apple ?

Fidèle de la Macronie, Cédric O a l’avantage d’être en poste depuis moins de deux ans et de connaître ses dossiers. Mais il pourrait payer la défiance suscitée par l’application StopCovid et la polémique autour du Health Data Hub et le choix de l'État de confier à Microsoft l’hébergement des données de santé des Français qui met en péril la souveraineté numérique du pays, selon ses détracteurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Gouvernement Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants