1. Accueil
  2. Actu
  3. Sciences et Tech
  4. Pourquoi Twitter se lance à son tour dans les "stories" éphémères

Pourquoi Twitter se lance à son tour dans les "stories" éphémères

Twitter reprend à son compte les statuts éphémères popularisés par Snapchat et Instagram pour pousser ses utilisateurs à interagir davantage.

Twitter dit avoir bloqué une opération de manipulation orchestrée par l'Arabie saoudite.
Twitter dit avoir bloqué une opération de manipulation orchestrée par l'Arabie saoudite.
Crédit : ALASTAIR PIKE / AFP
Benjamin Hue
Journaliste

Twitter veut offrir à ses utilisateurs un nouveau moyen de communiquer. Le réseau social à l'oiseau bleu a annoncé mercredi 4 mars le lancement au Brésil de la fonctionnalité "fleets", "une nouvelle façon d'entamer des conversations à partir de vos pensées fugaces", selon la société. 

La particularité de ces publications réside dans leur caractère éphémère. Elles disparaissent après 24 heures, ne peuvent pas être aimées ni partagées, et s'affichent sous la forme de vignettes dans une interface déconnectée du fil d'actualité. 

Les autres utilisateurs pourront répondre en message privé ou ajouter des réactions. Le format rappelle évidemment celui des "stories" popularisées par Snapchat et Instagram, qui constituent désormais un mode d'expression incontournable sur les réseaux sociaux.

Pousser les utilisateurs à interagir davantage

À travers les "fleets", Twitter espère aider ses utilisateurs à dépasser l'inhibition sociale susceptible de freiner leur expression sur la plateforme. "Certains d'entre-vous nous disent qu'ils se sentent mal à l'aise sur Twitter parce que n'importe qui peut réagir en public à leurs tweets ou parce qu'il y a cet aspect de permanence et de performance lié aux compteurs de 'j'aime' et de 'retweets'. Nous voulons vous permettre d'interagir avec moins de pression et plus de contrôle, au-delà des tweets et des messages directs", explique l'entreprise dans son communiqué.

À travers les "fleets", Twitter veut aider ses utilisateurs à dépasser l'inhibition qui freine leur expression sur la plateforme.
À travers les "fleets", Twitter veut aider ses utilisateurs à dépasser l'inhibition qui freine leur expression sur la plateforme.
Crédit : Twitter
À lire aussi

À l'origine, les tweets étaient déjà pensés comme des pensées passagères. La limite de caractère et le fil d'actualité constamment mis à jour encourageaient l'instantanéité et les traits d'esprit. Mais les usages des réseaux sociaux ont évolué au fil du temps. Sur Twitter, par exemple, des utilisateurs se sont fait une spécialité de déterrer des vieux tweets pour faire payer à des célébrités ou des anonymes des prises de position passées, qui n'ont pas bien vieillies à défaut d'avoir été forcément réfléchies. 

La mémoire de l'Internet a favorisé l'émergence d'un autre type de partage, plus impermanent et plus intime. Twitter s'inscrit dans cette tendance et veut faire des "fleets" le lieu privilégié pour échanger de façon décontractée quand la timeline resterait la vitrine des positions publiques des utilisateurs. 

Cela dit, même s'ils ne sont pas gravés dans le marbre comme les tweets, les "fleets" ne sont pas pour autant la promesse d'une confidentialité totale. Il sera toujours possible de les partager sur Twitter ou une autre plateforme en réalisant une simple capture d'écran.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/