1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Pourquoi la NASA veut faire écraser l’ISS dans le Pacifique en 2031
1 min de lecture

Pourquoi la NASA veut faire écraser l’ISS dans le Pacifique en 2031

Trop coûteuse, l'ISS cessera son activité en 2030 et va s'écraser en janvier 2031 dans l'océan Pacifique.

La Station spatiale internationale, vue depuis la navette spatiale Discovery (Image d'illustration).
La Station spatiale internationale, vue depuis la navette spatiale Discovery (Image d'illustration).
Crédit : Nasa / Wikimedia Commons
William Vuillez

La Station spatiale internationale prépare déjà sa retraite. Lancée dans l'espace en 1998, l'ISS cessera son exploitation en 2030, soit 15 ans de plus que la durée prévue initialement, une volonté de l'administration Biden. Alors que va-t-il advenir de la Station spatiale internationale ? 

Eh bien selon le plan de transition dévoilé par la NASA le 31 janvier dernier, l'ISS va s'écraser en janvier 2031 dans l'océan Pacifique. Elle s'écrasera au point Nemo, baptisé ainsi d'après le capitaine Nemo, du roman Vingt Mille Lieues sous les mers de Jules Verne, point de l'océan le plus éloigné de toute terre émergée. Selon CBS News, l'ISS démarrera sa lente descente vers la Terre dès 2026. 

Pourquoi cette mise à l'arrêt ? Au-delà de la vétusté de l'engin, qui orbite à plus de 365 kilomètres au dessus de la Terre depuis plus de deux décennies, c'est également un souci financier car l'ISS est devenue trop coûteuse à entretenir. Si des transporteurs privés comme Space X assurent déjà le voyage des astronautes de la Terre à l'ISS, L'objectif est de confier la base elle-même au secteur privé.

Quel avenir ?

D'ici là, l'ISS est loin d'être à l'arrêt, puisqu'elle sera dans une grande activité de développement, précise la NASA. "Les recherches à bord feront progresser les technologies et les procédures nécessaires pour envoyer des gens sur la Lune et les premiers humains sur Mars", est-il écrit dans le communiqué.

À écouter aussi

D'ailleurs, l'agence spatiale américaine a annoncé jeudi 2 décembre avoir signé des contrats avec trois compagnies pour les aider à développer des stations spatiales privées. Les entreprises Blue Origin, Nanoracks, et Northrop Grumman se verront respectivement attribuer 130, 160 et 125,6 millions de dollars pour préparer la succession de l'ISS.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.