1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. OVNIS : que dit le rapport américain portant sur plus de 140 incidents inexpliqués ?
3 min de lecture

OVNIS : que dit le rapport américain portant sur plus de 140 incidents inexpliqués ?

Un rapport sur les phénomènes aériens non identifiés a été mis en ligne vendredi 25 juin par le renseignement américain. Le document affirme qu'il n'existe pas de preuves d'existence des extraterrestres mais reconnaît que de nombreux phénomènes observés par des militaires n'ont pas d'explication.

Capture d'une vidéo déclassifiée d'un phénomène aérien non identifié par les États-Unis
Capture d'une vidéo déclassifiée d'un phénomène aérien non identifié par les États-Unis
Crédit : DOD / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

C'est un document de neuf pages qui laisse plus de questions en suspens qu'il ne lève de doutes. Le renseignement américain a révélé vendredi 25 juin une évaluation préliminaire très attendue des phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN), les fameux OVNIS. 

Ce rapport dresse un état des lieux complet des intrusions d'objets volants observées dans l'espace aérien américain ces dernières années, des objets repérés par des satellites ou des pilotes de la Navy engagés dans des trajectoires difficiles à expliquer. Plus de 140 incidents survenus entre 2004 et 2021 y sont recensés. Seul le volet principal du rapport est rendu public : des éléments supplémentaires sont probablement contenus dans une partie classifiée.

Disponible à cette adresse, le document conclut qu'il n'existe pas de preuves d'existence extraterrestre. Mais il reconnaît que plusieurs dizaines de phénomènes auxquels ont assisté des militaires américains ne trouvent pas d'explication rationnelle et pose la question des menaces que font peser ces engins pour les installations militaires du pays et de leurs éventuels liens avec d'autres puissances.

1. Un cadeau de l'administration Trump

Ce rapport est un leg de l'administration de Donald Trump à celle de son successeur Joe Biden. Après plusieurs décennies de secret, le Congrès a ordonné l'an passé à l'exécutif de rendre publiques les activités de l'unité du Pentagone chargée de l'étude des phénomènes aériens non identifiés. L'existence de ce programme a été révélée fin 2017 par le New York Times et Politico en 2017. Cette unité active depuis dix ans était censée avoir stoppé ses travaux en 2012.

2. Il existe des vidéos de ces phénomènes

À lire aussi

Il existe plusieurs vidéos montrant ces phénomènes étranges. Avant de quitter son poste, le directeur du programme a fait déclassifier trois vidéos capturées par des caméras d'instruments à bord d'avions de chasse de la Marine en 2004, 2014 et 2015. Une autre vidéo a été divulguée puis authentifiée par le ministère de la Défense en 2019.

Les séquences mettent en scène des objets noirs filant dans le ciel à des vitesses peu communes, selon des trajectoires qui défient les technologies aéronautiques connues, sous les yeux de pilotes stupéfaits. Elles ont été visionnées à des millions de reprises sur la toile et alimentent toutes les spéculations.

3. Le rapport n'explique qu'un seul incident

Le rapport comporte 144 observations de phénomènes aérospatiaux non identifiés réalisées depuis 2004 qu'il tente de justifier. Certains incidents pourraient s'expliquer par la présence de drones ou d'oiseaux semant le trouble dans les systèmes radars des militaires. D'autres pourraient être un aperçu de technologies américaines secrètes testées par des industriels ou le gouvernement. D'autres, encore, des systèmes adverses expérimentaux téléguidés par des puissances étrangères, voire la manifestation de phénomènes atmosphériques...

Cinq possibilités d'explications sont énumérées au total, mais un seul cas a finalement pu être expliqué à ce jour, imputé à un gros ballon qui se dégonflait. Toutes les autres intrusions demeurent inexpliquées et doivent faire l'objet d'une analyse approfondie, expliquent les auteurs.

Le document ne mentionne pas explicitement la possibilité que ces phénomènes soient liés à une vie extraterrestre. Mais il ne l'exclut pas non plus. "Il n'y a probablement pas une explication unique", indique le document, mais "actuellement pas suffisamment d'informations dans la base de données pour attribuer ces incidents à des causes spécifiques".

4. Ces intrusions inquiètent les États-Unis

L'armée américaine et le renseignement cherchent surtout à déterminer si ces phénomènes, en augmentation depuis 2018, peuvent être liés à des menaces contre les États-Unis. "Ces phénomènes aériens non identifiés posent des questions sur la sécurité des vols et sur la sécurité nationale des Etats-Unis", dit le rapport.

Les services de renseignement américains redoutent par exemple que la Chine ou la Russie testent des technologies hypersoniques, se déplaçant à 10, voire 20 fois la vitesse du son, et très manœuvrables, selon des responsables cités par les médias.

Selon Mark Warner, le président de la commission du renseignement du Sénat, ce rapport est une première initiative visant à aider les États-Unis à être capables de comprendre et de réduire les menaces qui pèsent sur nos pilotes, qu'elles proviennent de drones, de ballons météorologiques ou de capacités de renseignement de nos adversaires".

Pour encourager les aviateurs à rapporter ces apparitions sans crainte d'être moqués, les militaires ne les désignent plus comme des "objets volants non identifiés" (ovni) mais comme des "phénomènes aériens non identifiés".

L'objectif est que les experts militaires et ceux des services de renseignement aient à leur disposition le plus de vidéos possible afin de les analyser et d'identifier un maximum d'aéronefs, que le Pentagone considère davantage comme de l'espionnage que la visite de petits hommes verts.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/