1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Nucléaire : qu'est-ce que les SMR, ces mini-réacteurs sur lesquels mise Macron ?
1 min de lecture

Nucléaire : qu'est-ce que les SMR, ces mini-réacteurs sur lesquels mise Macron ?

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron doit faire des annonces, mardi 12 octobre, notamment le lancement d'une filière de SMR, des mini-réacteurs. Ce sont des petites unités, 10 fois moins puissantes qu'un EPR. Il est même possible de les enterrer.

L'EPR de Flamanville devait commencer à produire de l'électricité en 2012
L'EPR de Flamanville devait commencer à produire de l'électricité en 2012
Crédit : AFP / Archives, CHARLY TRIBALLEAU
Nucléaire : mini-réacteurs, construction de nouveaux EPR... Ce qui est prévu d'ici 2040
02:04
Nucléaire : mini-réacteurs, construction de nouveaux EPR... Ce qui est prévu d'ici 2040
02:04
Saison 3 - 5. La crise de l'énergie provoque-t-elle un revirement vers le nucléaire ?
13:02
Sophie Joussellin - édité par Gregory Fortune

Aujourd'hui la France compte 56 réacteurs nucléaires, qui produisent 70% de son électricité. L'objectif est de réduire la part du nucléaire à 50% en 2035. Pour y arriver, il est prévu de fermer 14 réacteurs, en deux étapes : il y a déjà les deux de Fessenheim et il doit y en avoir quatre autres d'ici 2028 ; les autres plus tard. Ce sont évidemment les plus anciens qui fermeront.

Pour compenser ces fermetures, il faudra développer beaucoup plus les énergies renouvelables. Il est déjà prévu de multiplier presque par deux leur production d'ici 2028, par exemple en passant de 8.000 éoliennes à 14.500. Par ailleurs, Emmanuel Macron doit faire des annonces, mardi 12 octobre, notamment le lancement d'une filière de SMR, des mini-réacteurs.

Ce sont des petites unités, 10 fois moins puissantes qu'un EPR. On les fabrique en usine puis on les installe. Il est même possible de les enterrer. Ces petits réacteurs sont destinés à des besoins très locaux, par exemple pour compenser la fermeture d'une centrale à charbon ou pour alimenter des usines. Si ces mini-réacteurs voient le jour, ce ne sera pas avant 2035.

Construction de nouveaux EPR ?

Ils n'ont toutefois pas vocation à remplacer les grosses centrales. C'est pour cela que Emmanuel Macron pourrait aussi annoncer la construction de nouveaux EPR, là aussi à l'horizon 2040. Dans l'objectif du maintien d'un mix énergétique 50% énergies renouvelables-50% nucléaire, ils remplaceraient les réacteurs qui arriveraient en fin de vie, ceux qui auront survécu à la première vague de fermetures.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/