1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Nothing lance le phone (1), un premier smartphone qui se veut différent
4 min de lecture

Nothing lance le phone (1), un premier smartphone qui se veut différent

Après avoir lancé des écouteurs transparents réussis l'an passé, la marque Nothing, fondée par l'ancien patron de OnePlus, a présenté son premier smartphone, le phone (1), un smartphone design à moins de 500 euros avec lequel elle espère réveiller le marché du mobile.

Le phone (1) est le premier modèle de la marque basée à Londres Nothing
Le phone (1) est le premier modèle de la marque basée à Londres Nothing
Crédit : Nothing
profilrtl
Benjamin Hue

C’est la curiosité du moment dans la téléphonie : la jeune marque Nothing a présenté ce mardi 12 juillet son premier smartphone, le phone (1), un appareil milieu de gamme au design transparent atypique vendu autour de 500 euros avec lequel elle espère bousculer le marché saturé de la téléphonie et ses normes bien établies.

Créée début 2021 par l'ancien patron de OnePlus Carl Pei - l'entrepreneur qui a hissé la petite marque chinoise au niveau des meilleurs challengers d'Apple et Samsung ces dernières années - et soutenue par des acteurs majeurs comme Qualcomm et Google, cette jeune pousse basée à Londres entend titiller les grands noms de l'électronique grand public avec des produits à prix contenus et une identité visuelle différente, positionnée au carrefour du design et du lifestyle, un créneau dominé par Apple mais globalement délaissé par les autres constructeurs. Après avoir entretenu le mystère sur ses premiers projets, elle a déboulé dans le paysage technologique il y a un an avec un premier modèle d'écouteurs sans-fil à annulation de bruit transparents, vendu sous les 100 euros et écoulé à un demi-million d'exemplaires à travers le monde.

Un smartphone au design très différent : dos transparent et bandes lumineuses

Le phone (1) annoncé ce mardi s'inscrit dans ce même parti-pris esthétique pour se démarquer de la concurrence. Disponible en deux coloris blanc et noir, conçu à partir d'aluminium recyclé et protégé par un verre Gorilla Glass 5 translucide à l'arrière, il se distingue en laissant apparaître les principaux composants qui le constituent, dont le positionnement et le design ont été retravaillés afin de former un ensemble cohérent reconnaissable au premier coup d'oeil. 

Le phone (1) embarque seulement deux capteurs caméras
Le phone (1) embarque seulement deux capteurs caméras
Crédit : RTL

Nothing tire profit ce ce design singulier pour proposer une interface exclusive censée minimiser les interactions avec l'écran. Des centaines de lumières lumineuses LED sont disposées sur le dos du téléphone et s'illuminent pour signaler les notifications reçues et fournir des indications visuelles pratiques. Lorsque l'appareil est branché sur secteur, une partie des lumières s'activent pour donner un aperçu de l'état de la batterie, par exemple. D'autres LED s'activent lors de l'utilisation de la recharge sans-fil inversée. Il est aussi possible de programmer dix sonneries spéciales avec lesquelles les LED seront synchronisées et de les personnaliser pour afficher un schéma particulier pour certains contacts. Les lumières peuvent aussi fournir un surplus de luminosité lors de la prise d'une photo.

Des LED sont disposées au dos du téléphone pour personnaliser les notifications
Des LED sont disposées au dos du téléphone pour personnaliser les notifications
Crédit : Nothing

Un appareil qui ne fait pas la course aux performances

À écouter aussi

Fort du savoir-faire acquis à travers la marque OnePlus, Nothing entend aussi se différencier à la faveur de l'interface utilisateur du phone (1), appelée NothingOS. Basée sur une version épurée d'Android 12, elle est conçue pour ramener le système d’exploitation à l’essentiel, ne comporte aucune application tierce préinstallée et se singularise par une cohérence visuelle avec le design du téléphone. La marque met en avant un système de "réglages rapides" accessibles directement depuis le centre de notifications du téléphone pour gérer plus rapidement les produits connectés les plus utilisés au quotidien, comme des écouteurs sans-fil par ou les écrans de streaming, par exemple. Nothing promet quatre années de mises à jour de sécurité et trois années de mises à jour logicielles.

Pour le reste, le phone (1) propose d'un bel écran QHD OLED incurvé de 6,64 pouces. Comme la plupart des mobiles haut de gamme du moment, cet écran lumineux dispose d’une fluidité optimisée grâce à un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Il est animé par un processeur milieu de gamme de septième génération de Qualcomm qui s'annonce suffisant pour les usages courants malgré des limites pour les jeux les plus exigeants. Il embarque une batterie de 4.500 mAh compatible avec la charge rapide 33W. La partie photo est assurée par un simple duo de capteurs grand-angle et ultra grand-angle 50 Mpx conçus par Sony. Nothing se justifie en expliquant ne pas vouloir tomber dans la surenchère de la multiplication des capteurs photos et promet néanmoins une expérience caméra haut de gamme avec un mode nuit efficace, un mode macro et une double stabilisation optique. L'absence de téléobjectif et de capteur de profondeur risque cependant de faire défaut pour les photos de loin et les portraits.

Le phone (1) de Nothing sera vendu sur le site de la marque et sur Amazon le 21 juillet au prix de 469 euros pour une configuration 8 Go de mémoire et 128 Go d'espace de stockage, au prix de 499 euros avec 8 Go de mémoire et 256 Go de stockage et au prix de 549 euros avec 12 Go de mémoire et 256 Go de stockage. Avec plus de 200.000 précommandes pour 700.000 ventes espérées, la disponibilité du téléphone pourrait s'avérer quelque peu limitée dans un premier temps. Mais de nouvelles unités devraient être lancées plus tard dans l'année et l'appareil pourrait s'afficher chez un ou deux opérateurs nationaux.

La rédaction vous recommande
À lire aussi