1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Mission DART : pourquoi la Nasa va envoyer un vaisseau s'écraser sur un astéroïde lundi
2 min de lecture

Mission DART : pourquoi la Nasa va envoyer un vaisseau s'écraser sur un astéroïde lundi

La Nasa va tenter de dévier la trajectoire d'un astéroïde à plus de 10 millions de kilomètres de la Terre. Le point d'orgue d'un exercice de défense planétaire inédit.

Vue d'artiste de la mission DART avant l'impact sur le système binaire Didymos
Vue d'artiste de la mission DART avant l'impact sur le système binaire Didymos
Crédit : HANDOUT / NASA / AFP
profilrtl
Benjamin Hue

Un exercice de défense planétaire inédit, dont le scénario n'a pas grand chose à envier aux meilleurs films de science-fiction, va se jouer dans quelques heures. Dans la nuit du lundi 26 septembre, la Nasa va tester pour la première fois la méthode de l'impacteur cinétique pour dévier la trajectoire d'un astéroïde. Le point d'orgue de la mission Dart lancée fin novembre depuis la Californie. L'évènement sera à suivre en direct sur la chaîne YouTube de la Nasa dans la nuit de lundi à mardi.

Peu après 1 heures du matin (heure française) lundi soir, un vaisseau de la taille d'une voiture va s'écraser à la surface de l'astéroïde Dimorphos. Ce gros caillou de 160 mètres de diamètre sera frappé de plein fouet à 25.000 km/h. Les scientifiques espèrent que l'impact sera suffisamment violent pour réduire sa vitesse d'environ 1% et le détourner de son orbite.

Baptisée Dart, acronyme de Double Asteroid Redirection Test et synonyme de fléchette en anglais, cette mission doit permettre à l'humanité d'ajouter un nouvel outil à son arsenal de défense au cas où un astéroïde de grande taille menaçait de la percuter à l'avenir, même si aucun objet de ce type ne se précipite vers la Terre à ce jour.

Une démonstration qui comporte beaucoup d'inconnues

Avec cette expérience, la Nasa espère valider sa méthode de l'impacteur cinétique qui comporte encore beaucoup d'inconnue. "L'objectif est d'abord de voir si la sonde arrive à taper l'astéroïde. On a aucune idée de sa forme. Il va falloir qu'elle le reconnaissance par elle-même alors qu'elle arrive à très haute vitesse et qu'elle ne se trompe pas avec le corps de son satellite Didymos qui fait plus de 800 mètres de diamètre", expliquait l'astrophysicien du CNRS Patrick Michel, membre de la mission Dart, joint par RTL au lancement de la mission

À écouter aussi

Avant de taper Dimorphos, Dart déploiera un petit satellite italien qui prendra les images des premiers instants après l'impact pour donner quelques indications sur la matière éjectée lors des cent premières secondes. Puis les télescopes terrestres prendront le relai pour mesurer la différence entre le temps que met Dimorphos pour tourner autour de son corps central avant et après l'impact. Cet intervalle de quelques minutes doit fournir une première indication sur la réussite de l'expérience.

Déroulé de la mission DART de la Nasa
Déroulé de la mission DART de la Nasa
Crédit : AFP

Une seconde mission en 2024 pour mesurer les résultats de l'impact

La suite de l'aventure aura pour cadre la mission européenne Hera, dont le coup d'envoi doit être donné en octobre 2024 pour rejoindre à son tour Didymos à horizon 2026, quatre ans après la collision avec Dart. "Hera est attendue plus tard sur la scène du crime pour mesurer tous les détails de l'impact et les caractéristiques physiques de la cible. Pour l'instant, on a jamais vu d'astéroïde de cette taille, donc on a aucune idée de ce que l'on va trouver", soulignait encore Patrick Michel. 

La mission Dart-Hera doit aussi fournir de nouveaux renseignements aux scientifiques sur l'histoire du Système solaire et sur la possibilité d'exploiter les ressources des astéroïdes pour les futures missions vers la Lune et Mars.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.