1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Lulu, le robot-mannequin qui confectionne nos vêtements
1 min de lecture

Lulu, le robot-mannequin qui confectionne nos vêtements

REPLAY - Lulu est un robot-mannequin. Il remplace, chez les tailleurs et dans les maisons de couture, les bustes en bois sur lesquels on confectionne les vêtements.

Lulu le robot-mannequin
Lulu le robot-mannequin
Crédit : Euveka
Lulu, le robot-mannequin qui confectionne nos vêtements
02:34
Sophie Joussellin

Imaginé par une juriste en propriété intellectuelle dont la maman se désespérait de trouver des vêtements bien adaptés à sa morphologie, Lulu est fabriqué en France dans la Drôme par la start-up Euveka. Lulu est un robot-mannequin. Mais pas un mannequin qui défile ! Il remplace les mannequins de bois qu'on utilise pour confectionner les vêtements chez le tailleur ou dans les maisons de couture. 

Lulu révolutionne une habitude vieille de plus de deux siècles en remplaçant ces bustes en bois. Truffé d'électronique, Lulu a la capacité de changer de morphologie en quelques secondes. On peut donc adapter au centimètre près le vêtement à confectionner. 

Soit pour faire une pièce unique chez le tailleur, soit dans une maison de confection pour créer une gamme de robes ou de chemisiers pour des typologies particulières, par exemple pour des femmes très grandes et minces ou un peu rondes. 

Le root-mannequin Lulu d'Euveka
Le root-mannequin Lulu d'Euveka
Crédit : Euveka

Le fonctionnement de Lulu est assez simple. Il suffit d'entrer les mensurations de la personne à habiller puis d'appuyer sur un bouton et le mannequin se transforme, s'allonge ou diminue, prend du ventre, ou pas, même chose pour la poitrine. Ensuite, les doigts de fées des couturières s’attellent à confectionner le vêtement avec précision. 

À lire aussi

Avec à la clé plusieurs avantages : ça permet une vraie personnalisation et ça évite d'avoir différents mannequins de bois, correspondant chacun à une morphologie. Là, un seul suffit. Une centaine de Lulu seront livrés l'année prochaine en France, notamment chez certaines grandes maisons de couture qui sont très intéressées. 

En 2019, la start-up espère ouvrir une filiale aux États-Unis. Le robot-mannequin coûte près de 100.000 euros, mais il sera loué aux entreprises pour 3.000 euros par mois. Pour l'instant, Lulu ne s'adapte qu'aux morphologies féminines, mais il y aura aussi un Lulu pour les hommes, les enfants et pour la confection de chaussures. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/