1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. LinkedIn : ce que l'on sait de la vente des données de 700 millions d'utilisateurs
2 min de lecture

LinkedIn : ce que l'on sait de la vente des données de 700 millions d'utilisateurs

Un pirate a mis en vente des informations sur plus de 90% des utilisateurs du réseau social professionnel sur un forum spécialisé. Ces données ont été accumulées lors de fuites passées et peuvent être utilisées pour mener des arnaques par phishing.

Le logo LinkedIn (image d'illustration)
Le logo LinkedIn (image d'illustration)
Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les informations personnelles de 700 millions d'utilisateurs de LinkedIn ont été mises en vente sur un forum de hackers. Publiée le 22 juin, la base de données concernerait 92% des 750 millions d'utilisateurs du réseau social professionnel de Microsoft. 

Selon un extrait diffusé par le pirate authentifié par des experts en cybersécurité, le fichier contient des adresses mails professionnelles et personnelles, l'identité et l'adresse des utilisateurs mais aussi des informations sur leur parcours professionnel, comme leurs anciens postes, leurs formations et même des estimations de salaires. 

Faut-il s'inquiéter de cette nouvelle brèche dans la confidentialité d'une des plateformes sociales les plus utilisées à travers le monde ? Selon les derniers éléments connus, la menace doit être relativisée : il ne s'agit vraisemblablement pas d'une nouvelle fuite de données à proprement parler, contrairement à la présentation qui en est faite par le pirate.

Pas une nouvelle fuite de données

Ce fichier semble plutôt être le fruit du croisement de données récoltées lors de fuites précédentes et d'informations aspirées en utilisant les outils professionnels de la plateforme ou des programmes automatisés pour télécharger les informations que les utilisateurs partagent sur le site. Une base de données de 500 millions d'utilisateurs de LinkedIn constituée selon ces techniques avait déjà été mise sur le marché en avril dernier.

À lire aussi

"Nous voulons être clairs sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une violation de données et qu'aucune donnée privée de membres de LinkedIn n'a été exposée, a réagi LinkedIn dans un communiqué. Notre enquête initiale a révélé que qu'elles ont été extraites de LinkedIn et d'autres sites Web et incluent les mêmes données signalées plus tôt cette année en avril 2021", précise la plateforme

Cela dit, même si ces informations ne sont pas exclusives, elles peuvent tout de même être utilisées pour monter des arnaques par phishing. Des pirates peuvent s'en servir pour rendre plus crédibles des mails frauduleux visant à dérober d'autres informations personnelles voire des données bancaires. Ils peuvent aussi les mettre à contribution pour tenter d'infiltrer des entreprises stratégiques. Il est donc important de redoubler de vigilance face aux mails, aux SMS et aux appels que vous recevez.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/