1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook et Ray-Ban lancent une première paire de lunettes connectées
3 min de lecture

Facebook et Ray-Ban lancent une première paire de lunettes connectées

Facebook et Ray-Ban ont présenté jeudi une première paire de lunettes connectées capable d'enregistrer des images, des vidéos et des sons. Une première étape avant l'ajout de fonctions de réalité augmentée, la technologie de demain selon Mark Zuckerberg.

Facebook et Ray-Ban lancent des lunettes connectées
Facebook et Ray-Ban lancent des lunettes connectées
Crédit : Facebook/Ray-Ban
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Après plusieurs mois de rumeurs, Facebook a levé le voile ce jeudi 9 septembre sur sa première paire de lunettes connectées, un projet stratégique pour le réseau social qui aspire à développer son expérience sur de nouveaux supports pour étendre son influence au-delà de l'Internet mobile.

Fruits d'un partenariat signé en 2020 entre Facebook et EssilorLuxottica, la maison-mère de Ray-Ban, ces lunettes "permettent de prendre des photos et des vidéos de manière authentique, de partager vos aventures, d’écouter de la musique ou de passer des appels, pour que vous puissiez rester présent avec vos amis, votre famille et le monde qui vous entoure", explique Facebook dans son communiqué. Le réseau social garde pour plus tard l'implémentation de fonctionnalités de réalité augmentée, permettant de superposer des éléments virtuels dans le champ de vision.

Vendues à partir de 299 dollars, les Ray-Ban Stories seront proposées dans vingt styles différents dans une sélection de commerces aux Etats-Unis, en Australie, au Canada, en Irlande, en Italie et au Royaume-Uni. Sollicité par RTL, Facebook indique que les lunettes arriveront bientôt en France.

Deux caméras pour enregistrer des photos et des vidéos de 30 secondes

Les Ray-Ban Stories ressemblent à des Ray-Ban ordinaires. Mais chaque paire est dotée de deux caméras 5 Mpx au niveau des yeux pour capturer les moments de vie d'un point de vue subjectif. Il est possible de prendre des photos et des clips d'une trentaine de secondes à l'aide d'un bouton dédié à l'enregistrement ou en mains libres via l'assistant Facebook. 

À lire aussi

Les Ray-Ban Stories font aussi office d'écouteurs grâce à des haut-parleurs ouverts intégrés dans les branches et un réseau audio à trois microphones qui assure la transmission de la voix et du son des appels vocaux et vidéos. "Une technologie de focalisation des faisceaux et un algorithme de suppression du bruit de fond offrent également une qualité sonore comparable à celle d’écouteurs classiques", explique encore Facebook.

Pour atténuer leur caractère intrusif, Facebook a ajouté un interrupteur qui permet de bloquer les caméras. On trouve aussi dans le coin supérieur du verre droit une lumière LED qui s'allume pour indiquer aux personnes à proximité que les lunettes sont en train de capturer une vidéo. 

Mais selon les constatations de la presse américaine, cet indicateur est en réalité très discret. Compte-tenu de leur look de lunettes de soleil tendances ordinaires, les Ray-Ban Stories pourraient rapidement soulever des problèmes de confidentialité si elles sont largement adoptées à l'avenir.

Les lunettes sont accompagnées par une application Facebook View, sur Android et iOS, qui permet d'importer, modifier et partager les contenus captés avec les lunettes intelligentes sur les autres applications de Facebook mais aussi sur les applications tierces. 

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, et Andrew Bosworth, responsable des projets du groupe dans la réalité augmentée, ont donné un aperçu des capacités du produit en publiant des vidéos de leurs vacances sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Pas encore des lunettes de réalité augmentée

Filmées à la première personne, les séquences rappellent les clips des Spectacles de Snapchat. Lancées en 2016 au prix de 150 euros, elles permettaient d'enregistrer des films de 10 secondes dans un format circulaire à partager sur les réseaux sociaux. Le succès n'a cependant jamais été au rendez-vous et l'entreprise a repositionné le produit autour de la réalité augmentée en ajoutant la possibilité d'appliquer des filtres aux clips vidéos. Le projet de Facebook rappelle également les Google Glass, les lunettes connectées de Google lancées en 2014 qui sont aussi tombées en désuétude pour leur caractère intrusif. 

Les Spectacles, les lunettes connectées de Snapchat.
Les Spectacles, les lunettes connectées de Snapchat.
Crédit : DAVID MCNEW / AFP

Facebook espère réussir à dépasser les défis techniques et éthiques qui ont entravé la route de ses concurrents pour faire rencontrer le succès pour la première fois à une paire de lunette connectées auprès du grand public. Le réseau social travaille en parallèle à développer des fonctionnalités de reconnaissance faciale et de réalité augmentée pour explorer de nouveaux univers virtuels, une technologie que Mark Zuckerberg considère comme la prochaine plateforme informatique de référence après l'ordinateur et les smartphones. Le patron de Facebook estime que les lunettes sont le meilleur support pour mener à bien cette révolution qui permettra d'apporter un sentiment de présence à la simple vidéo. Les lunettes de réalité augmentée sont aussi dans le viseur d'Apple depuis plusieurs années.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/