1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook a dépensé 23 millions de dollars pour protéger Mark Zuckerberg l'an passé
3 min de lecture

Facebook a dépensé 23 millions de dollars pour protéger Mark Zuckerberg l'an passé

Facebook dépense sans compter pour assurer la protection de son PDG. Un budget en constante augmentation ces dernières années.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook
Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook
Crédit : LLUIS GENE / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Lorsqu'il s'agit d'assurer la sécurité de son PDG, Facebook ne lésine pas sur les moyens. Le réseau social a engagé l'an passé pas moins de 23,4 millions de dollars dans des frais relatifs à la protection de Mark Zuckerberg. Un poste de dépenses en hausse par rapport à l'année précédente où il s'établissait autour de 22,6 millions de dollars, contre 20 millions de dollars en 2018.

Le montant, révélé dans un document de la Securities and Exchange Commission, couvre à la fois les dépenses pour la protection personnelle du milliardaire (13,4 millions de dollars), à son domicile ou lors de ses voyages, mais aussi des coûts supplémentaires, relatifs à la protection de sa famille et la surveillance de ses différentes résidences, compris dans une allocation annuelle de 10 millions de dollars.

L'objectif de ces dépenses est d'identifier et d'anticiper les menaces spécifiquement orientées vers le PDG. Mark Zuckerberg est devenu au fil des ans un objet de fascination publique pouvant générer des réactions très hostiles voire violentes - il reçoit de nombreuses menaces de mort - alors que les scandales impliquant la responsabilité du réseau social ne cessent de se multiplier. 

"Il est synonyme de Facebook et, par conséquent, le sentiment négatif à l'égard de notre entreprise est directement associé à M. Zuckerberg et souvent transféré à ce dernier", a expliqué un porte-parole du réseau social à la commission américaine.

En état d'alerte depuis l'attaque de YouTube en 2018

À lire aussi

Le budget alloué à la sécurité du milliardaire ne cesse d'augmenter ces dernières années. En juillet 2018, l'attaque survenue au siège social de YouTube a suscité un vif émoi chez le patron de Facebook et plus largement dans toute la Silicon Valley. Un utilisateur mécontent de YouTube avait ouvert le feu avec un pistolet semi-automatique blessant trois employés de l'entreprise californienne. Ces locaux sont situés à une demi-heure seulement du campus de Facebook.

Le réseau social redouble de vigilance depuis cet incident. Une enquête publiée en 2019 par le site américain Business Insider a décrit comment une armée de 6.000 personnes oeuvre désormais quotidiennement pour la sécurité de Mark Zuckeberg et celle des 80.000 employés de l'entreprise à travers la planète selon une logistique très conséquente.

Des agents armés montent la garde à l'extérieur des résidences du milliardaire, son équipe passe au crible toutes ses relations, des gardes du corps sont éparpillés dans les salles lors de ses interventions publiques, interdiction de se garer dans le parking sous son bureau, fenêtres pare-balles, bouton d'alarme, toboggan de secours... Rien n'est laissé au hasard dans la protection du PDG de Facebook qui s'apparente à celle d'un véritable chef d'État.  

Facebook justifie la hausse récente de ce budget à l'aune du contexte particulièrement sensible de l'année 2020. Outre la pandémie, les mois écoulés ont été émaillés par de fortes tensions autour de l'élection présidentielle américaine, que Facebook a souvent été accusé d'alimenter et de ne pas endiguer. Les équipes de sécurité du réseau social ont dû mettre en place des protocoles de sécurité renforcés tout au long de l'année pour parer ces menaces. La société précise cependant que ces dépenses sont compensées par la faible rémunération du PDG qui ne perçoit qu'un dollar symbolique de salaire annuel et ne bénéficie d'aucune prime ou autre bonus incitatif. 

Loin devant les autres patrons de la tech

Les dépenses pour la sécurité de Mark Zuckerberg sont sans commune mesure avec celles des autres grands patrons technologiques américains. À titre de comparaison, le fondateur d'Amazon Jeff Bezos et le DG d'Uber Dara Khosrowshahi dépensaient un peu moins de 2 millions de dollars par an pour leur sécurité aux derniers pointages. 

Les dépenses de Google pour la sécurité de Sundar Pichai ont quasiment doublé après l'attaque du campus de YouTube pour atteindre 1,2 million de dollars en 2019. Loin devant le PDG d'Apple Tim Cook, dont les frais sécuritaires s'élevaient alors à environ 470.000 dollars

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/