2 min de lecture Moselle

Facebook supprime (puis restaure) la page de la ville de Bitche car elle ressemble à une injure

La commune mosellane a vu sa page Facebook dépubliée par le réseau social il y a plusieurs semaines pour sa ressemblance avec une insulte anglophone. Facebook évoque une erreur d'analyse de ses systèmes informatiques.

La page Facebook de la ville de Bitche a été rétablie le 13 avril 2021 après avoir été censurée par Facebook
La page Facebook de la ville de Bitche a été rétablie le 13 avril 2021 après avoir été censurée par Facebook Crédit : Facebook
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

C'est une mésaventure symptomatique des limites de la modération algorithmique. La page officielle de la ville mosellane de Bitche a été retirée de Facebook le 19 mars sans une explication du réseau social, rapporte la radio locale Radio Mélodie. En cause, sa ressemblance avec l'insulte anglophone "bitch" qui aurait poussé les systèmes de modération de la plateforme à censurer la page.

Facebook explique dans ses conditions d'utilisation qu'un nom "trompeur" est l'un des motifs courants de suppression ou de limites imposées aux pages. "Les noms de page ne peuvent pas inclure les éléments suivants : des termes ou des expressions de nature abusive ou portant atteinte aux droits d'autres personnes", indique le réseau social. 

Lors de sa création, la commune avait déjà dû feinter et opter pour le nom "Ville fortifiée" avant d'utiliser le terme "ville de Bitche" dans la description. Mais comment expliquer que la page ait seulement été censurée le mois dernier ?

"Je pense que les pages ont été hébergées sur un autre serveur, un autre data center, et je pense qu'elles sont dans un pays anglo-saxon et donc l'algorithme traduit le terme Bitche et ne fait pas de différence avec l'insulte en anglais", avance la responsable de la communication de la ville auprès de France 3 Alsace.

Facebook évoque une erreur d'analyse

À lire aussi
Connecté
Signal, Olvid, Skred.... 4 alternatives à WhatsApp plus respectueuses de la vie privée

Joint par RTL, Facebook France explique que la page a été dépubliée à la suite d'une analyse incorrecte faite par leurs systèmes informatiques et non à l'issue d'une action humaine. Une investigation a permis de conclure que la page respectait bien les standards de la communauté du réseau social et la page a été rétablie dans la matinée ce mardi 13 avril. Les équipes de Facebook ont pris contact avec la mairie de Bitche pour les informer de la publication de leur page.

La médiatisation de l'affaire a-t-elle accéléré son traitement par Facebook ? L'entreprise américaine assure à RTL que les procédures d'appels sont traitées dans les 24 heures la plupart du temps. Pourtant, la responsable de la communication de la ville de Bitche expliquait avoir contacté le réseau social à plusieurs reprises depuis la suspension de la page le 19 mars sans jamais parvenir à échanger avec un employé français. La ville avait dû créer une nouvelle page, sobrement intitulée "Mairie 57230" afin de pouvoir continuer à communiquer avec ses 36.000 administrés ces dernières semaines.

Pour ne pas faire les frais d'une censure similaire, la commune voisine de Rohrbach-lès-Bitche avait également retiré par précaution la partie de son nom problématique sur le réseau social, où sa page est désormais baptisée simplement Rohrbach. Le maire de la ville a jugé sur Radio Mélodie qu'il était  "lamentable de voir aujourd'hui une société comme Facebook se permettre de suspendre aussi facilement des pages régulières et officielles". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Moselle Facebook Réseaux sociaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants