2 min de lecture Fil Futur

Espace : le Japon planche sur des satellites en bois

VU DANS LA PRESSE - Des universitaires japonais, en partenariat avec une entreprise, espèrent lancer le premier satellite de télécommunications en bois en 2023.

Un satellite (photo d'illustration)
Un satellite (photo d'illustration) Crédit : CMSE
Pierre Griner Journaliste

L'idée semble tellement farfelue qu'on croirait à une blague, mais c'est pourtant un projet très sérieux que comptent mener à terme des chercheurs de l'Université de Kyoto, en partenariat avec l'entreprise Sumitomo Forestry : créer un satellite en bois.

Selon une information de la BBC, l'objectif de ce projet un peu tiré par les cheveux est de réduire l'impact environnemental des (très nombreux) satellites artificiels en orbite autour de la Terre. Comme l'a expliqué au média britannique l'astronaute japonais et professeur à l'Université de Kyoto, Takao Doi : "Nous sommes préoccupés par tous les satellites qui retournent dans l'atmosphère terrestre et, ce faisant, brûlent et libèrent des particules d'aluminium (...) qui finiront par polluer la Terre".

L'usage de bois pour des satellites permettrait de réduire drastiquement le nombre de déchets libérés lors d'un retour vers l'atmosphère terrestre. Pour l'instant, l'équipe japonaise n'en est qu'à un stade d'étude. Les premières recherches devraient s'intéresser au comportements de différents matériaux boisés dans des environnements terrestres extrêmes.

Un danger pour l'ISS

La prochaine étape du projet sera de développer des matériaux boisés très résistants aux grands changements de température et à la lumière du soleil. L'objectif est de lancer un premier satellite en 2023.

À lire aussi
espace
La Chine se prépare à atterrir sur Mars

Il y a aujourd'hui près de 6.000 satellites artificiels en orbite autour de la Terre, dont 60% ne sont plus en service et sont considérés comme des "débris". Selon le site Sciencepost, ce sont plus de 34.000 déchets de plus de 10cm qui orbitent autour de notre planète à une vitesse d'environ 8 kilomètres par seconde. Selon les projections d'experts, on pourrait compter 15.000 satellites en 2028si ce n'est plus.

Le nombre croissant de débris en orbite n'est pas seulement une menace pour l'environnement, il l'est aussi pour les appareils encore en fonctions autour de la Terre, comme la Station spatiale internationale (ISS), qui a dû utiliser, en 2019, des propulseurs d'urgence à trois reprises pour éviter une collision. En 2006, un impact n'a pas pu être évité : un débris s'est fracturé contre la station, emportant un éclat d'un hublot renforcé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Futur Japon Espace
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants