1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. La 5G sera activée en France entre le 18 et le 30 novembre
2 min de lecture

La 5G sera activée en France entre le 18 et le 30 novembre

Les opérateurs pourront activer leurs premiers forfaits 5G d'ici fin novembre. Pour en bénéficier, il faudra avoir un smartphone compatible et être dans une zone couverte.

Une antenne-relais 5G en Suisse (illustration).
Une antenne-relais 5G en Suisse (illustration).
Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

D'ici la fin du mois, la 5G sera une réalité en France. Le régulateur des télécoms (Arcep) a annoncé mercredi 4 novembre que l'activation du nouveau réseau mobile pourra avoir lieu dès le 18 novembre prochain dans l'Hexagone. Les opérateurs pourront alors commencer à exploiter les fréquences dont ils font l'acquisition lors des enchères qui ont rapporté 2,789 milliards d'euros à l'Etat le mois dernier.

En pratique, l'Arcep table plutôt sur un allumage de la 5G entre le 20 et le 30 novembre en raison des retards administratifs liés aux autorisations techniques à déposer auprès de l'Agence nationale des fréquences (ANFR), qui peuvent prendre plusieurs semaines à être traitées, et aux demandes d'information des mairies.

Face à la fronde de certains élus, les opérateurs doivent en effet informer systématiquement les maires avant d'activer une antenne 5G.

>> La 5G arrive en France : 10 questions pour comprendre le débat sur le nouveau réseau mobile

Des forfaits un peu plus chers

À lire aussi

Orange et Bouygues Telecom commercialisent déjà des forfaits 5G prêts à être activés. Deux offres sont proposées par Orange, à partir de 39,99 euros par mois avec 70 Go de données Internet et à 95 euros avec une enveloppe illimitée en data 4G et 5G. Chez Bouygues, les premières offres "5G ready" sont comprises entre 40 et 70 euros pour 60 à 120 Go de données.

Pour profiter de ces offres, les consommateurs devront être équipés d'un smartphone compatible avec le nouveau réseau mobile. La 5G nécessite un modem différent pour se connecter aux nouvelles fréquences. La plupart des marques proposent déjà des appareils 5G. Il s'agit essentiellement des références les plus haut de gamme, comme la nouvelle génération d'iPhone 12. Mais on trouve aussi des modèles à partir de 300 ou 400 euros chez les constructeurs chinois Xiaomi, , Realme, OnePlus ou Oppo.

Les premiers abonnés 5G devront aussi être situés dans une zone couverte. L'Autorité des télécoms s'est engagée à publier des cartes de couverture pour informer le public de l'avancée des déploiements des antennes sur le territoire. Chaque opérateur devra implanter 3.000 nouveaux pylônes d'ici à 2022, puis atteindre 8.000 en 2024 et enfin 10.500 en 2025. 

Pas de révolution des usages dans l'immédiat

Les premiers avantages de la 5G ne seront pas spectaculaires pour le grand public. Les premières fréquences vont offrir des gains de débit marginaux. Elles sont surtout destinées à éviter l'engorgement des réseaux actuels face à l'accroissement des usages mobiles. Les débits dix fois supérieurs vantés par les promoteurs de la 5G sont conditionnés au déploiement des fréquences de la bande des 26 GHz, attendu dans plusieurs années.

Le régulateur des télécoms a également annoncé la création d'un "observatoire" de la 5G, pour rendre compte de l'avancée des déploiements et informer élus et citoyens de son arrivée sur le territoire, dans un contexte de défiance d'une partie de l'opinion pour des raisons sanitaires et environnementales.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/