1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Chargeur unique en Europe : ce que ça va changer pour vous
3 min de lecture

Chargeur unique en Europe : ce que ça va changer pour vous

La Commission européenne a présenté jeudi une directive visant à imposer une solution de charge universelle pour tous les smartphones mais aussi d'autres appareils électroniques d'ici à 2024. Seul Apple fait de la résistance.

Apple continue de défendre le port Lightning à l'heure où les fabricants Android misent tous sur l'USB-C
Apple continue de défendre le port Lightning à l'heure où les fabricants Android misent tous sur l'USB-C
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

L'Europe persévère dans le chantier du chargeur unique. Véritable serpent de la décennie écoulée, le chargeur universel pour les appareils électroniques fait désormais l'objet d'un projet de directive présenté par la Commission européenne ce jeudi 23 septembre visant à harmoniser les ports et les chargeurs des smartphones, mais aussi ceux des tablettes, des appareils photo, des casques audio, des enceintes et des consoles de jeux portables pour faciliter les usages des consommateurs et réduire l'empreinte écologique du numérique.

Porté par l'exécutif européen depuis 2009, le projet a fait l'objet d'une résolution au Parlement européen l'an dernier et doit encore être approuvé par les eurodéputés et les États membres avant une éventuelle mise en oeuvre à horizon 2024 une fois transcrit dans les droits nationaux des Vingt-Sept. 

Le but du texte est d'imposer à cette échéance le port USB-C à l'ensemble des appareils électroniques. Il y a dix ans, une trentaine de types de chargeurs cohabitaient sur le marché des smartphones. Leur incompatibilité était source de casses-têtes pour les personnes désireuses de charger ou changer leur portable. Ils sont désormais limités à trois technologies : le micro USB, qui équipait la majorité des appareils jusqu'à ces dernières années, l'USB-C, le standard actuel, et le Lightning, le port utilisé par Apple pour ses iPhone.

Pas de changement pour les utilisateurs d'Android

En faisant de l'USB-C un standard continental, Bruxelles souhaite permettre aux Européens d'utiliser indifféremment n'importe quel connecteur peu importe la marque de leur téléphone et ce sans brider la performance de leur chargeur, grâce à l'harmonisation des technologies qui garantit la même vitesse de chargement. La Commission y voit plusieurs effets bénéfiques comme la diminution du volume de déchets électroniques, des économies et une expérience plus confortable pour les consommateurs.

À lire aussi

Le projet de réglementation ne devrait pas poser de problème à la grande majorité des acteurs qui utilisent déjà le standard USB-C pour connecter et charger leurs appareils électroniques. Concrètement, la mesure ne changerait rien pour les utilisateurs de smartphones Android. Seuls les modèles les plus anciens fonctionnent encore avec un port micro USB, qui devrait être complètement obsolète d'ici 2024. La majorité des personnes peuvent déjà basculer d'un chargeur à un autre pour recharger leurs appareils. 

Le texte pourrait cependant venir harmoniser les systèmes de charge rapide qui devront proposer les mêmes débits quel que soit l'adaptateur secteur. Actuellement, les fabricants proposent des technologies différentes directement intégrées au bloc secteur avec des vitesses de charge plus ou moins rapides. Xiaomi a par exemple récemment revendiqué le record en la matière avec seulement 17 minutes pour faire le plein de son dernier téléphone.

Apple devrait passer à l'USB-C

Le principal opposant à la réforme est évidemment le géant américain Apple qui utilise un connecteur Lightning pour ses iPhone depuis 2012. Cette technologie est moins performante que l'USB-C et offre notamment des vitesses de charge moins rapides. Mais Apple s'est toujours refusé à faire passer l'iPhone à l'USB-C comme la société l'a pourtant fait sur ses ordinateurs et ses tablettes ces dernières années.  

La marque fait valoir que le port Lightning équipe déjà plus d'un millard d'appareils à travers le monde et que cette réglementation étoufferait l'innovation au lieu de l'encourager tout en générant un volume inédit de déchets électroniques si ses clients doivent jeter leurs chargeurs actuels. Si la directive est adoptée début 2022, le groupe américain sera contraint de vendre des iPhone équipés d'un port USB-C voire de fournir un adaptateur dans la boîte à partir de 2024.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/