2 min de lecture Connecté

Pourquoi Apple ne veut pas que l'Europe impose un chargeur unique de smartphone

Des députés européens veulent pousser les constructeurs de smartphones à mettre en place un chargeur universel pour réduire la pollution électronique et faciliter la vie des citoyens européens. Apple estime qu'une telle décision pourrait bloquer l'innovation et nuire aux consommateurs.

Apple
Apple Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Apple ne veut pas que l'Union européenne lui force la main. Alors que la question de la mise en place d'un chargeur unique de smartphone à l'échelle continentale sera de retour sur la table de la Commission européenne dans les prochains jours, le groupe informatique américain estime auprès de RTL qu'une telle initiative aurait des conséquences néfastes pour l'innovation et pour les consommateurs.

Mise à jour du 3 février 2020 : les eurodéputés ont voté le 30 janvier une résolution non contraignante à une large majorité. La Commission a désormais jusqu'au 20 juillet 2020 pour prendre une mesure législative établissant un chargeur universel dans l'UE.

L'exécutif européen milite depuis 2009 pour qu'un chargeur universel soit proposé avec les appareils électroniques. L'objectif est de faciliter la vie des consommateurs et de réduire la pollution générée par les chargeurs obsolètes qui représenterait plus de 51.000 tonnes de déchets électroniques par an, selon l'institution. 

À l'époque des premières discussions, une trentaine de types de chargeurs différents coexistaient sur le marché. Un accord avec les principaux constructeurs de smartphones a permis d'harmoniser l'industrie. Aujourd'hui, trois standards cohabitent : les câbles microUSB et USB-C, qui équipent les appareils Android, et les chargeurs Lightning de l'iPhone. Pour Apple, cela ne justifie pas de modifier la réglementation comme certains députés européens l'appellent pourtant de leurs vœux.

"Plus d'un milliard d'appareils Apple ont été vendus avec un connecteur Lightning, explique le groupe à la pomme. La législation aurait un impact négatif direct en perturbant les centaines de millions d'appareils et accessoires actifs utilisés par nos clients européens et dans le monde (...) et créerait un volume sans précédent de déchets électroniques".

À lire aussi
Rassemblement devant le collège de Conflans terrorisme
Assassinat de Samuel Paty : pourquoi il est facile d'accuser les réseaux sociaux

Apple estime que l'initiative européenne n'a pas lieu d'être car l'industrie électronique est déjà en train d'adopter l'USB-C comme nouveau standard et rappelle qu'elle propose déjà à ses clients un adaptateur secteur Lightning vers USB-C pour connecter ses iPhone et iPad. Apple espère que l'Union européenne continuera de privilégier "une approche volontaire" qui "ne restreint pas la capacité du secteur à innover".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Union européenne Smartphone
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants