3 min de lecture Propulsé

Avec Ingenuity sur Mars, la Nasa veut montrer qu'il est possible de voler ailleurs

La Nasa espère faire décoller à partir de dimanche 11 avril un petit hélicoptère à la surface de Mars pour prouver au monde qu'une autre exploration de l'univers est possible. La maîtrise d'un engin volant automatisé ouvrirait de séduisantes perspectives pour l'exploration spatiale.

>
Ingenuity Mars Helicopter Preflight Briefing Crédit Image : Nasa / JPL |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

C'est un défi dans la grande mission de la Nasa sur Mars. Dimanche 11 avril en fin de journée, un hélicoptère ultra-léger en forme de gros drone libéré par le rover Perseverance le week-end dernier va tenter de décoller depuis la surface de la planète rouge. 

S'il y parvient, Ingenuity, de son petit nom, sera le premier engin aérien motorisé à voler ailleurs que sur notre planète. Cela constituerait une prouesse considérable dans l'histoire de l'exploration spatiale au regard des caractéristiques peu favorables de l'air martien. La densité sur place équivalent à seulement 1% de celle de l'atmosphère terrestre, il y est beaucoup plus difficile d'obtenir une portance. Pour faire voler un engin là-bas, sa vitesse doit être 5,5 fois plus grande que sur Terre.

Ingenuity a donc été spécialement conçu pour répondre à ces défis physiques : il est à la fois suffisamment léger (1,8 kilo) et suffisamment puissant pour pouvoir s'élever dans la fine atmosphère martienne. Longues de de plus d'un mètre d'envergure, ses pales sont plus grandes que celles d'un engin équivalent sur Terre. Et elles tournent six fois plus rapidement à près de 2.400 tours par minute. Les tests réalisés en laboratoire en conditions martiennes ont été concluants. Reste à le vérifier sur Mars.

Ingenuity est prêt pour son premier test

Arrivé sur Mars en même temps que Perseverance le 18 février, Ingenuity est longtemps resté niché sous le châssis de l'astromobile au sein d'un compartiment protégé des températures polaires de la nuit martienne. Il n'a été déposé à la surface de la planète que le 4 avril à l'issue de plusieurs manoeuvres soignées, ponctuées par un selfie réalisé par le rover.

Perseverance a immortalisé les premiers mouvements d'Ingenuity sur Mars
Perseverance a immortalisé les premiers mouvements d'Ingenuity sur Mars Crédit : NASA / JPL
À lire aussi
vente aux enchères
Une bouteille de Petrus ayant voyagé dans l'espace estimée à un million de dollars

Premier succès : Ingenuity, qui s'est nourri jusqu'ici de l'énergie du rover, a survécu cette semaine à ses premières nuits seul sur Mars. Une étape majeure car les températures chutent bien au-dessous de zéro degré la nuit sur la planète rouge et l'hélicoptère ne peut désormais compter que sur ses propres panneaux solaires pour se réchauffer et alimenter ses batteries. 

La première photo prise par Ingenuity sur Mars
La première photo prise par Ingenuity sur Mars Crédit : NASA / JPL

Selon les derniers éléments communiqués par la Nasa vendredi, Ingenuity est aujourd'hui en parfaite santé sur la planète rouge. Il a emmagasiné suffisamment d'énergie pour son premier test et ses pales tournent normalement. Le décollage est prévu en fin de matinée martienne dimanche, lorsque les vents souffleront un peu moins fort dans le cratère Jezero. Les conditions météo s'annoncent favorables. 

Si tout se déroule sans encombre, Ingenuity s'élèvera à trois mètres d'altitude avant d'effectuer une rotation et de procéder déjà à l'atterrissage. Car il ne peut pas voler au-delà de quelques dizaine de secondes. Cinq vols sont prévus au total durant sa mission qui doit s'étaler sur trente jours martiens.

Des perspectives séduisantes pour les futures explorations

Contrairement à un drone, les opérations ne seront pas téléguidées depuis la Terre. Ingenuity procédera presque en totale autonomie. Les scientifiques ont seulement enregistré quelques instructions. Ils suivront leur avancée avec plusieurs minutes de décalage grâce aux images transmises par les deux caméras de l'hélicoptère. Perseverance filmera aussi ce premier vol. Les images seront diffusées au public dès lundi sur les canaux de la Nasa lors d'un debriefing très attendu.

Ce vol de démonstration est porteur de grands espoirs pour la Nasa. Les robots roulants autonomes et autres chars à chenilles ont révélé de multiples informations sur Mars et les mondes au-dessus de nos têtes. Mais ils ne peuvent pas couvrir beaucoup de terrain car ils se déplacent à une faible vitesse pour parer à tout incident. La maîtrise d'un engin volant ouvrirait de savoureux débouchés aux scientifiques qui pourraient explorer des mondes plus accidentés ou les utiliser comme des éclaireurs pour les astronautes lors de futures missions.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé NASA Mars
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants