1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Apple prend des mesures pour que les AirTags ne puissent plus vous suivre à la trace
2 min de lecture

Apple prend des mesures pour que les AirTags ne puissent plus vous suivre à la trace

Apple a mis à jour le fonctionnement de ses balises Bluetooth pour limiter les abus. Conçues pour localiser facilement ses effets personnels, elles ont parfois été détournées pour espionner des personnes.

Les AirTags sont des balises Bluetooth qui permettent de retrouver facilement ses objets
Les AirTags sont des balises Bluetooth qui permettent de retrouver facilement ses objets
Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Apple annonce une mise à jour de ses AirTags, ses fameuses balises en Bluetooth conçues pour retrouver facilement les objets égarés auxquels elles sont été appairés. Face aux détournements et aux utilisations illégales de ces outils, qui ont parfois été utilisés pour pister des personnes à leur insu, le groupe informatique américain a pris des mesures pour renforcer la sécurité du dispositif.

Disponibles au prix de 35 euros, les AirTags sont des petits capteurs de la taille d'une grosse pièce qui peuvent être glissés dans un sac, un portefeuille ou une valise pour les localiser facilement. Ils tirent parti du maillage du réseau Find My constitué par les millions d’appareils Apple en circulation aux quatre coins de la planète pour envoyer à leur propriétaire leur dernière position connue lorsque leur signal Bluetooth est détecté par un autre appareil Apple.

Ces petits accessoires peuvent cependant s'avérer problématiques s'ils sont utilisés à des fins de surveillance. Pour prévenir cet usage, Apple avait mis en place un certain nombre de limitations, comme l'envoi d'une notification sur l'iPhone d'une personne pour lui indiquer qu'un AirTag se situe à proximité ou l'émission d'une sonnerie si un AirTag est éloigné trop longtemps de son propriétaire. Mais ces barrières n'ont pas empêché certaines personnes d'utiliser les balises pour traquer des personnes ou espionner des voitures en vue d'un vol.

Des alertes plus fortes et plus précises

Apple a donc mis en place de nouvelles mesures. Le groupe californien annonce dans un communiqué qu'il va désormais expliquer dès la configuration des AirTags que suivre des personnes à leur insu est un crime dans la plupart des pays et que l'entreprise peut communiquer aux forces de l'ordre des informations sur le compte Apple du propriétaire d'un AirTag dans le cadre d'une enquête. La marque souligne à ce sujet avoir déjà activement travaillé avec les autorités dans ce cadre.

À lire aussi

Apple va également permettre prochainement aux personnes recevant une alerte leur indiquant qu'un AirTag ne leur pas est repéré à proximité de pouvoir localiser précisément où se situe l'objet. Les iPhone les plus récents (11, 12 et 13) pourront indiquer la direction et la distance et la direction de la balise qu'il sera possible de retrouver en suivant les indications de la caméra du téléphone.

Apple va aussi augmenter le volume sonore des alertes et de proposer un message de localisation sur l'iPhone, l'iPad ou l'iPod d'un utilisateur situé à proximité d'un AirPods indésirable dans le cas où le signal de la balise ne serait pas assez fort pour être remarqué où aurait été désactivé. La marque prévoit en outre de travailler à prévenir les utilisateurs plus en amont lorsqu'ils sont pistés en intégrant d'autres accessoires au réseau Find My.

Le problème reste entier pour les utilisateurs Android

Ces annonces promettent de renforcer la sécurité des AirTags pour les clients d'Apple. Mais la marque ne comble toujours pas le principal angle-mort de son produit, les appareils Android. Les utilisateurs de smartphones de la concurrence ont moins de chances d'être prévenu si une balise les suit car leur système d'exploitation ne peut pas le détecter automatiquement. Pour remédier au problème, Apple a lancé en fin d'année le Tracker Detect, une application dédiée. Mais cette dernière n'est disponible qu'en anglais et les utilisateurs doivent la lancer manuellement au préalable pour qu'elle soit en mesure de repérer les balises à proximité.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/