1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. On a testé les AirTags, les balises de localisation d’Apple pour les étourdis
5 min de lecture

On a testé les AirTags, les balises de localisation d’Apple pour les étourdis

Apple a lancé vendredi 30 avril un nouvel accessoire à 35 euros : les AirTags, des balises connectées à fixer sur des objets pour les suivre à la trace grâce à un réseau mondial d’appareils et une application iPhone.

Apple promet aux têtes en l'air de ne plus perdre leurs affaires avec ses AirTags
Apple promet aux têtes en l'air de ne plus perdre leurs affaires avec ses AirTags
Crédit : RTL
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Un nouveau produit Apple disponible en magasin à moins de 50 euros, c’est assez rare pour être souligné. Au milieu des miracles technologiques promis par les nouveaux Mac et tablettes dopés par les derniers processeurs M1, la dernière conférence du géant américain a accouché d’une innovation pratique plus inhabituelle : les AirTags, des balises de localisation qui émettent en Bluetooth à accrocher à des objets dénués de connectivité avec la promesse de ne plus jamais les égarer. 

Attendues depuis des années, ces petites capsules estampillées du logo à la pomme croquée arrivent sur un marché déjà occupé par l’entreprise américaine Tile et son concurrent français Wistiki qui proposent depuis plusieurs années des accessoires du même genre qui s'appuient sur une connexion Bluetooth pour localiser les objets qui leurs sont associés.

Apple promet d’aller plus loin que ses concurrents avec ses AirTags, vendus 35 euros l’unité et 119 euros par pack de quatre, grâce à une technologie de localisation plus sophistiquée et le concours d'un immense réseau de millions d’appareils sous iOS en circulation mis à contribution pour faire borner ses balises dans le monde entier.

Comment fonctionnent les AirTags

Le concept est le suivant : vous pouvez accrocher un AirTag à vos clefs, en glisser un dans votre portefeuille ou un bagage ou en associer un à n’importe quel objet pour le retrouver plus facilement si vous en perdez la trace. Dans cette éventualité, il suffira de vous rendre dans l'application Localiser de votre iPhone et de suivre les indications s'affichant à l'écran pour remettre la main dessus. 

À lire aussi

Les AirTags ne sont pas compatibles avec tous les iPhone en circulation. Pour les faire fonctionner, il faut :

- un iPhone 11 ou 12 mis à jour avec iOS 14.5
- activer le partage de position dans les réglages de l’appareil
- activer la fonction "Localiser mon iPhone"

Ces restrictions s’expliquent par le fait que les AirTags utilisent la technologie Ultra Wideband de la puce U1 de l’iPhone, seulement embarquée par les générations 11 et 12 du célèbre smartphone. Cette technologie permet de localiser les objets avec beaucoup de précision dans un périmètre restreint, jusqu'à 10 centimètres de distance. 

Les AirTags sont vendus 35 euros par Apple
Les AirTags sont vendus 35 euros par Apple
Crédit : RTL

Un signal sonore ou un guidage pas à pas

Il suffit de quelques secondes pour associer un AirTag à un iPhone. Une fois libéré de sa protection plastique, il émet un son pour signaler qu’il commence à fonctionner. Il peut alors être associé à votre identifiant Apple puis ajouté aux "Objets" qu’il sera possible de tracer dans l’application Localiser, dans un onglet séparé des appareils Apple (Mac, AirPods, iPhone, etc.) déjà enregistrés. 

Pour retrouver un objet associé à un AirTag, il faut se rendre dans l’application Localiser. Deux options sont proposées : émettre un son ou le localiser. Si vous optez pour la première, le AirTag va émettre un son un peu plus fort qu’une notification, à la manière d’un réveil matinal, durant quelques secondes. C’est suffisant pour repérer un objet situé dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez. En revanche, il n'est pas possible de faire sonner l'iPhone à partir d'un AirTag comme le proposent certaines balises de la société Tile.

Les AirTags associés à vos objets sont traçables dans l'application Localiser de l'iPhone
Les AirTags associés à vos objets sont traçables dans l'application Localiser de l'iPhone
Crédit : RTL

Si le signal sonore ne suffit pas, l’option Localiser propose aussi de vous guider pas à pas jusqu’à l’objet égaré. l’iPhone va chercher à capter le signal Bluetooth du AirTag pour repérer son emplacement. La puce U1 va ensuite permettre d’affiner sa position avec plus de précision. L’application passe alors en mode "localisation précise" et vous guide, au centimètre près, jusqu’à l'emplacement de l’objet. 

Autre cas de figure : si vous perdez un objet associé à un AirTag en hors de chez vous. L’accessoire est censé être trop loin de vous pour que l’iPhone capte son signal Bluetooth. Les AirTags vont alors s’appuyer sur le réseau composé par les millions d’iPhone en circulation sous iOS 14.5 pour mettre à jour la dernière position connue du AirTag à chaque fois qu’un iPhone passe à proximité et capte son signal. Il suffira ensuite de suivre l’itinéraire proposé par l’application Localiser. 

Grâce à la précision de la puce U1 de l'iPhone, l'application Localiser propose un itinéraire mètre par mètre pour retrouver un AirTag
Grâce à la précision de la puce U1 de l'iPhone, l'application Localiser propose un itinéraire mètre par mètre pour retrouver un AirTag
Crédit : RTL

Une option permet aussi de déclarer un AirTag perdu dans l’application. Cela permet de recevoir une notification lorsque sa position est mise à jour, de le verrouiller de façon à ce qu’il ne puisse pas être jumelé à un objet lié à un autre identifiant Apple et de renseigner un numéro de téléphone pour être joint par la personne qui trouvera l’objet. Les balises sont prévues pour résister à l’eau et à la poussière et leur batterie peut émettre durant un an avant de devoir être remplacée. 

Vous l'aurez compris, les AirTags promettent d’être de plus en plus efficaces au fil de l’adoption d’iOS 14.5 par les propriétaires d’iPhone. À terme, Apple peut raisonnablement espérer s’appuyer sur un maillage de plusieurs centaines de millions de smartphones répartis à travers le monde. Neuf iPhone sur dix lancés ces cinq dernières avaient déjà basculé vers iOS 14 début avril.

Peut-on utiliser un AirTag pour espionner quelqu'un ?

Beaucoup de personnes se sont demandées si les AirTags ne pouvaient pas être utilisés à des fins malveillantes, pour suivre la trace de leur propriétaire en les piratant, voire pour espionner quelqu’un à qui l’on aurait glissé une balise dans des affaires du quotidien.

Apple a pensé à ces éventualités et met en avant plusieurs limitations intrinsèques aux AirTags. Première protection : un AirTags va émettre un son très reconnaissable s’il est hors de portée de l’iPhone auquel il est appairé durant plus de trois jours. N'importe quel smartphone doté d'une connexion NFC pourra alors lire le numéro de série d’un AirTag indésirable et suivre le protocole pour le désactiver ou passer par Apple pour retrouver son propriétaire. Si quelqu’un glisse un AirTag dans le manteau d'un propriétaire d'iPhone à son insu, une notification va lui indiquer qu’un AirTag inconnu se trouve à proximité.

Autre limitation : Apple promet que les AirTags ne peuvent pas être utilisés pour deviner la localisation d’une personne. Chaque AirTag envoie un identifiant Bluetooth crypté unique. Le processus est chiffré de bout en bout, de sorte que personne d’autre que le propriétaire du AirTag ne puisse accéder à son emplacement. Les identifiants émis par les AirTags changent plusieurs fois par jour pour qu’ils ne permettent pas de les réidentifier s’ils sont interceptés.

La principale limite des AirTags est peut-être finalement le coût de ses accessoires, seulement proposés en option. Compter le prix d'un AirTag, 35 à 39 euros, chez Apple pour acquérir un porte-clé ou une lanière en cuir permettant d’attacher les balises à vos objets du quotidien. Des vendeurs tiers proposent aussi des attaches à des prix plus intéressants. Le public semble être déjà au rendez-vous : un AirTag commandé aujourd'hui sur le site d'Apple ne sera pas livré avant mi-mai, voire jusqu'à début juin pour les packs de quatre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/